En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Reeva Steenkamp et Oscar Pistorius, le 4 novembre 2012.
 

June Steenkamp explique dans un livre que sa fille avait emballé ses habits et décidé de rompre le soir où elle a été tuée par le champion paralympique. La mère de Reeva affirme par ailleurs que le couple n'avait pas consommé sa relation.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Cette histoire est quand même incroyable si on reprend tout depuis le début :
    Un amputé des deux tibias quand il était encore bébé, médaillé paralympique et à un championnat du monde contre des valides, il épouse une mannequin, devient quasi un héros national et paf il assassine "par accident" sa compagne et se coltine un procès retentissant à l'échelle mondiale.
    Le gars qui aurait proposé un tel scénario même pour un téléfilm dramatique se serait fait rapidement remercier tant ça aurait paru irréaliste et pourtant.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Boz Ramboz)

    Et je parle même pas du spin-off avec son frère Carl qui lui aussi a parcours assez "tragique" et un décès dans son dossier.

  • rowl
    rowl     

    Une vie vaut une vie ... La seule exception est la légitime défense mais cela n'a pas été le cas ... La peine de mort ou la perpétuité !

  • Galinette sans dents
    Galinette sans dents     

    5 ans pour avoir expédié quelqu'un ad patres....la vie est le bien le plus cher sur cette terre, mais apparemment elle n'a pas grande valeur pour certains juges. Pistorius n'a pas hésité à appliquer la perpétuité pour autrui, je ne vois pas pourquoi elle n'a pas été appliquée pour lui. Peut-être que dans quelques années on le retrouvera sur les mêmes bancs du même tribunal parce qu'une nouvelle compagne l'aura..."énervé"...Ca s'est déjà vu.

  • MANENTIAL
    MANENTIAL      

    "Elle m'avait confié qu'elle n'avait pas couché avec lui.

    que ne faut il pas dire a sa mère pour qu'elle vous foute la paix en Afrique du sud
    encore des séquelles de la période post extrême droite....

  • alamshaar
    alamshaar     

    A l'énnoncé du verdict, la famille, dont la mère, s'est dite satisfaite et voilà qu'elle continue à remuer la m... !

    Elle n'avait qu'à faire appel plutôt que de parler pour ne rien dire...

    brindacierfifi12
    brindacierfifi12      (réponse à alamshaar)

    Malgré le nombre d'années de prison, cela hantera l'esprit d'une mère digne de ce nom et jusqu'à la fin de ses jours. Perso, je m'arrangerais ensuite pour qu'il paie.

  • bouledog
    bouledog     

    Pistorius est un criminel , tout était prémédité c'est gros comme une maison il avait tout les éléments en sa possession muni d'une arme , chacun de nous aurait attendu que la personnes sorte des wc avant de tirer , il savait très bien que c'était sa fiancé qui était derrière la porte il a tout les vices dans la peau ce mec

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à bouledog)

    "Un cerveau du crime qui prémédite son meurtre" ... pour appeler la police et finir en prison.
    Ca tient la route.
    Ou pas.

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à bouledog)

    Elle n'était pas dans les toilettes mais dans la salle de bain.
    Là où les handicapés ont leur médicaments.
    Là où les drogués en manque, armés, entre par effraction dans les villas riches d'Afrique du Sud.

    Quand à ce que chacun de nous fait, c'est évident.
    A en croire internet, chacun de nous intervient : dans le métro, dans la rue.
    Blablabla.

    Bizarrement les "moi je" sont jamais là quand on en a besoin.

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à bouledog)

    Elle n'était pas dans les toilettes mais dans la salle de bain.
    Là où les handicapés ont leur médicaments.
    Là où les drogués en manque, armés, entre par effraction dans les villas riches d'Afrique du Sud.

    Quand à ce que chacun de nous fait, c'est évident.
    A en croire internet, chacun de nous intervient : dans le métro, dans la rue.
    Blablabla.

    Bizarrement les "moi je" sont jamais là quand on en a besoin.

Votre réponse
Postez un commentaire