En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Presidential candidate Davao Mayor Rodrigo Duterte speaks to supporters during an election campaign rally ahead of the presidential and vice presidential elections in Manila on May 7, 2016.
 

Blagues sur le viol, insultes au pape François et menaces de mort… Le nouveau président philippin ne s’est jamais refusé aucune provocation, y compris pendant sa campagne.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire