En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Cameron Todd Willingham, au moment de son arrestation en 1992.
 

Le "Washington Post" vient de publier des documents montrant qu'un témoin crucial qui avait mené à la condamnation à mort d'un homme aurait été "acheté" par le procureur du procès à l'époque. Récit.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • trunky
    trunky     

    Tu en connais souvent des procureurs qui transfère de l'argent sur le compte d'un détenu ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Qu'est ce qu'on appelle "des confessions tardives" ? Le type écrit un bouquin ou quoi ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ah ben oui, au motif qu'un type a été condamné alors que son dossier est louche (ce qui est mal), il faudrait que le procureur soit exécuté sur ... la parole d'un drogué.

  • JB1701A
    JB1701A     

    Mais des histoires comme ça il y en a tous les jours dans le beau pays de la démocratie...

  • AgentK3
    AgentK3     

    Alors le procureur doit y passer aussi... sur la chaise

  • trunky
    trunky     

    Le procureur devrait être condamné à mort, en effet, l'histoire est louche, la culpabilité y est peut être, mais contourner les lois pour faire exécuter une personne, c'est extrêmement grave.

Votre réponse
Postez un commentaire