En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Patrimoine des politiques: les États-Unis, ce pays où "l’argent n’est pas sale"

Mis à jour le
Jean-Bernard Cadier correspondant de BFMTV à New York le 9 avril 2013.
 

Alors qu'en France un projet de loi sur la moralisation de la vie politique sera proposé le 24 avril prochain au Conseil des ministres, le correspondant de BFMTV à New York, Jean-Bernard Cadier, rappelle que le Parlement américain a déjà les pleins pouvoirs pour enquêter sur les futurs ministres.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • bubu67
    bubu67     

    C'est vrai, l'argent n'est pas "sale", c'est juste de la manière dont les gens l'utilisent qu'il en reçoit cette connotation.

  • Dequi Semoketon
    Dequi Semoketon     

    Un Cahuzac peut-il en cacher un autre ?
    Alors que l’affaire Cahuzac ne fait que commencer, les révélations se succèdent ; ce ne serait pas 600 000 € mais 15 millions d’€ qui auraient transité par ce compte, mieux encore, Mr Cahuzac aurait fait un faux certificat de déclaration fiscale afin d’ouvrir ce compte. Si ce grand déballage avait déjà jeté l’opprobre sur la classe politique, les allusions à un autre scandale républicain faites par Edwy Plenel et la rumeur lancée par Libération selon laquelle Mr Fabius (et que ce dernier dément) aurait lui aussi un compte en Suisse, ont fini de semer la zizanie au sein des dirigeants politiques.
    Afin de calmer le jeu et tenter de rassurer leur concitoyens, certains politiques (de droite comme de gauche) ont décidé de rendre public leur patrimoine. Idée reprise par le Premier Ministre qui somme tous les Ministres de faire de même d’ici le 15 avril.
    Cependant cette démarche ne met pas tout le monde d’accord, et là encore à droite comme à gauche, d’autres dénoncent une manœuvre de diversion et refusent de rendre leur patrimoine public tant que la loi ne les y obligent pas.
    Il est à craindre que ces « gesticulations » tous azimuts n’aient pour effet qu’ajouter la confusion à la suspicion.
    Hélas, ce ne sont ni des déclarations de patrimoine, dont on ne peut vérifier l’authenticité, ni le refus de transparence qui permettront d’apaiser les esprits. Seuls un sens des responsabilités et un consensus autour de la modification des institutions et des lois en vue d’instaurer un cadre plus strict de la vie publique, permettront la sortie de cette crise.

  • Justin Case
    Justin Case     

    Le problème n'est pas d'être riche. Tous les pauvres qui critiquent les riches rêvent de leur ressembler (il suffit de voir le nombre de gens qui jouent à des jeux d'argent en espérant devenir riche !). Le problème c'est le mensonge, la duperie, la tricherie, le parjure, la corruption etc... Le problème n'est pas l'argent mais ce que les gens en font et ce qu'ils deviennent quand ils en ont. Point.

Votre réponse
Postez un commentaire