En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La baisse de la mortalité à cause du paludisme peut s'expliquer par une meilleure application des mesures de prévention.
 

Entre 2000 et 2013, le taux de mortalité du paludisme a diminué de 47%, permettant de sauver près de 4,3 millions de vie. L'an dernier, 584.000 décès ont tout de même été recensés par l'Organisation mondiale de la santé.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    L'an dernier, 584.000 décès ... et pourtant on n'en a quasiment jamais parlé pendant qu'on nous rabattait sans cesse les oreilles avec Ebola.

Votre réponse
Postez un commentaire