Les otages occidentaux, un business rentable pour les terroristes

De nombreux groupes extrémistes tirent une grande partie de leurs ressources financières des otages monnayés à prix d'or par les pays occidentaux. Si les Etats-Unis et le Royaume-Uni affirment ne jamais négocier avec les terroristes, qu'en est-il de la France ?

D. N. et Cécile Bourgneuf
Le 21/02/2013 à 8:08

Français enlevés au Cameroun : ce que change la présence d'enfants - 20/02


Français enlevés au Cameroun : qui sont les Moulin-Fournier ?- 20/02


"La France ne traite pas avec les terroristes et ne verse pas de rançon pour récupérer ses otages". Il s'agit tout du moins, du discours officiel de l'Etat français. Après l'enlèvement mardi de sept Français, dont quatre enfants, dans le Nord du Cameroun, la question de savoir ce que la France fait pour ses ressortissants détenus à l'étranger se pose avec une acuité nouvelle.

Aujourd'hui, quinze Français sont otages dans le monde. Et contrairement à ce que prône le discours du gouvernement, notre pays, comme beaucoup d'autres, négocie âprement avec les terroristes. Les règlements de rançons se font via des sociétés-écrans ou des Etats intermédiaires.

>> A lire aussi - Otages au Cameroun: "les enfants représentent une valeur marchande"

Des négociations en sous-main

Si la France n'est pas la seule à négocier avec les ravisseurs pour obtenir la libération de ses ressortissants, seuls les Etats-Unis et le Royaume-Uni s'y refusent vraiment. Le kidnapping est devenu, du coup, un business dans la région africaine du Sahel. Un Occidental se négocie en moyenne contre cinq millions d'euros.

Depuis 2008, Al-Qaïda au Maghreb aurait ainsi empoché jusqu'à 90 millions d'euros. Jean-Charles Brisard, spécialiste du terrorisme, assure que l'Occident est entré à partir du moment où il verse des rançons, dans un "cercle vicieux". "Chaque fois que l'on vers une rançon, cela entretient ces groupes dans l'idée que plus ils auront d'otages, plus ils auront d'argent", explique-t-il.

Cette manne financière permet ensuite à ces groupes terroristes d'investir dans des armes et des matériels, qui se retournent ensuite contre ceux qui les ont, malgré eux, financés.

>> A lire aussi - Otages : Boko Haram, les "talibans de l’Afrique de l’Ouest"

>> La carte des citoyens français à travers le monde :

Légende :

• Plus la couleur est foncée, plus il y a de citoyens Français résidant dans le pays. Cliquez sur un pays pour connaitre le nombre exact.

• Nous n’avons pas de données pour les pays transparents.

Consulter le tableau de données.

 

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?