Otages en Algérie : "Il est choqué et fatigué, il n'a pas dormi de la nuit"

Alain Berceaux est le père de l'otage français libéré par l'armée algérienne jeudi soir. Son fils doit regagner la France très vite grâce à un avion affrété au départ d'Alger.

Sarah-Lou Cohen et S. A.
Le 18/01/2013 à 19:57
Mis à jour le 18/01/2013 à 20:06

Certains otages sont parvenus à échapper aux terroristes qui attaquent depuis mercredi un site gazier algérien. Alain Berceaux est le père de l'un des otages libérés par l'armée algériene, jeudi soir. Il explique comment son fils, un Français qu'il a pu avoir au téléphone depuis sa libération, a passé près de quarante heures caché sous son lit.

"Depuis mercredi matin, il est resté bloqué dans sa chambre, sous son lit. Il a été réveillé par des tirs de fusil et d'arme lourde", explique-t-il.

Un code entre collègues

"L'alarme s'est déclenchée puis l'électricité a été coupée. Il a réussi à communiquer avec quelques collègues [algériens, ndlr] à lui. Ils avaient un code lorsque qu'ils entraient dans la chambre pour lui apporter de l'eau et de la nourriture. Il n'a quitté sa cachette que lorsque les militaires algériens ont libéré la zone de vie", rapporte-t-il encore.

Alain Berceaux a parlé à son fils ce matin par téléphone :

"Il est choqué et fatigué, il n'a pas dormi de la nuit. Il savait qu'il y avait trois ou quatre autres Français sur le site. Là il doit embarquer dans un avion affrété à Alger direction la France mais je n'en sais pas plus".

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?