Oscar Pistorius, un dopage sexuel ?

La "testostérone" que les enquêteurs auraient retrouvée dans la maison du champion handisport Oscar Pistorius serait une substance destinée à stimuler son ardeur sexuelle.

S. A. avec AFP
Le 24/02/2013 à 19:29
Mis à jour le 24/02/2013 à 19:33
Oscar Pistorius lors de son audience, le 19 février 2013 (AFP)

Dopage sexuel ? La "testostérone" que les enquêteurs auraient retrouvée dans la maison du champion handisport Oscar Pistorius après qu'il eut tué sa petite amie le 14 février serait une substance destinée à stimuler son ardeur sexuelle, indique dimanche l'hebdomadaire City Press.

L'enquêteur Hilton Botha avait annoncé mercredi devant le tribunal de Pretoria que son équipe avait trouvé "deux boîtes de testostérone" et des seringues chez Pistorius, ce à quoi l'avocat de la défense Barry Roux avait répondu qu'il s'agissait d'"un remède à base de plantes" nommé testocompasutium coenzyme que l'athlète "(avait) le droit d'utiliser".

"Il ne devrait pas provoquer de colère irrationnelle"

Le médecin sportif Jon Patricios a expliqué à City Press que ce produit administré par injection -composé de morceaux de coeur et de testicules d'animaux, de plantes médicinales et de vitamines- est généralement utilisé pour combattre les défaillances sexuelles.

Mais il est déconseillé aux sportifs car il pourrait augmenter leur niveau de testostérone, leur faisant courir le risque d'être testés positifs, a ajouté le spécialiste. 

"Il ne s'agit pas d'un stéroïde anabolisant et il ne devrait pas provoquer de colère irrationnelle", a précisé le Dr Patricios. Des crises de violence incontrôlées peuvent, en effet, être un effet secondaire des prises de stéroïdes.

Oscar Pistorius est sorti libre vendredi après-midi du tribunal d'instance de Pretoria mais reste inculpé du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp. Il a été convoqué devant la justice le 4 juin.

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?