En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une file d'attente devant un centre de don du sang, le 12 juin, à Orlando, en Floride.
 

De nombreux homosexuels auraient voulu apporter leur aide aux victimes de la tuerie perpétrée dimanche contre une discothèque gay d'Orlando. Mais en raison de la législation en vigueur aux Etats-Unis, ils n'ont pu donner leur sang. 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • ViveLe Roy
    ViveLe Roy     

    Cette prescription semble très logique et très objective : comportement habituel à risque : pas de don du sang. C'est vrai d'ailleurs pour d'autres personnes et d'autres raisons, le fait d'avoir consommé régulièrement du bœuf anglais par exemple amène aux mêmes préventions.

Votre réponse
Postez un commentaire