En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une rue du village d'Oradour-sur-Glane, conservée telle quelle depuis le massacre.
 

Mis en cause par une enquête menée en Allemagne, un octogénaire, âgé de 18 ans au moment des faits, a avoué sa présence sur les lieux du massacre qui avait fait 642 victimes le 10 juin 1944.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire