En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
François Hollande au siège des Nations unies mardi à New York
 

En marge de son intervention mardi sur la Syrie à la tribune de l'ONU, le président a rencontré son homologue iranien, une première depuis 2005. Retour sur cette journée.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    L’OMS refuse de publier un rapport sur les effets des bombes à uranium appauvri en Irak :
    L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) refuse de publier un rapport sur les effets des bombes à uranium appauvri utilisées par les Etats-Unis en Irak. Selon ce rapport, l'utilisation d'armes avec de l'uranium appauvri, ainsi que d'autres armes, a causé la mort de nombreux civils, et continue d'entraîner la naissance de bébés présentant des malformations.
    Ces faits ont été mis en évidence par un rapport d'expert de l'OMS réalisé initialement en 2004 mais qui a été tenu secret par l'OMS. Il portait "sur les effets à long terme sur la santé de la population civile irakienne des armes appauvris en uranium" (“on the long-term health of Iraq’s civilian population resulting from depleted uranium (DU) weapons”.) :
    "L'étude réalisée par trois scientifiques des radiations révèlent que des enfants et des adultes pourraient souffrir de cancers liés à l'inhalation de la poussière contenant de l'uranium appauvri, produit radioactif et toxique chimiquement". L'auteur principal de ce rapport le Dr Keith Baverstock allègue que la publication de ce rapport a été bloqué par l'OMS ce que cet organisme dément.[Réf].
    Presque neuf ans plus tard, un rapport conjoint de l'OMS et du ministère de la Santé irakien sur les cancers et la diminution de la natalité en Irak devait sortir en novembre 2012. "Il a été retardé à plusieurs reprises et sa sortie n'est plus à l'ordre du jour."
    A ce jour le rapport de l'OMS a été "classifié".
    Selon Hans von Sponeck, ancien secrétaire général adjoint des Nations Unies : "Le gouvernement états-unien a cherché à empêcher l'OMC d'inspecter des zones en Irak du sud où l'uranium appauvri avait été utilisé et aurait causé des dommages sérieux sur la santé des populations et des dangers environnementaux."[Réf].
    Cette tragédie en Irak rappelle les armes chimiques US utilisées au Viêt-Nam. Ce fait, n'ayant pas été reconnu par les USA, il n'y a pas eu de réparation financière ni d'aide médicale aux milliers d'enfants nés avec des malformations suite à l'utilisation militaire d'agent Orange dans tout le pays.
    Les millions de litres de ce produit chimique épendus dans les zones rurales du Viêt-Nam ont été fabriqués et vendus au Pentagone par des entreprises tels que Dupont, Monsanto et d'autres qui ont réalisé des profits énormes.
    Étant donné la propension des USA à ne pas reconnaître ses atrocités durant les guerres, il est à craindre que les mères de Najaf, et d'autres villes irakiennes affectées par une baisse du taux de natalité, ne recevront jamais d'aide.[..]14/09/13 bit.ly/1ewCa8R

  • eauho
    eauho     

    Bah voyons,qui est plus le crédible,entre le majordome accompagné de sa première copine et Mme Merkel !

  • bretzel liquide
    bretzel liquide     

    Il veut faire chier Merkel qui au niveau international ne vaut pas un pet de lapin !!

  • HEUREUX43
    HEUREUX43     

    il va encore ridiculiser la france celui la !!

Votre réponse
Postez un commentaire