En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des soldats tchadiens près de Gamboru au Nigeria, le 1er février 2015
 

Les armées du Tchad et du Niger sont entrées en action au Nigéria contre Boko Haram.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • 156156
    156156     

    le problème c'est qu’après l'offensive ils en reste encore!!!!!!

  • Colibrick
    Colibrick     

    Le ministre tchadien de la Communication, Hassan Sylla Ben Bakari a indiqué qu’autour de « 40% des armes saisies par les forces armées du Tchad aux combattants de Boko Haram sont de fabrication française » §. L’annonce a été faite par l’officiel, ce mercredi 4 mars 2015, à Yaoundé §
    Hassan Sylla Ben Bakari a indiqué qu’il ne désignait pas la France comme un fournisseur d’armes de la secte Boko Haram. Il s’agit d’un avertissement afin que Paris contrôle mieux les circuits de vente de matériel militaire. « Mon pays montre ces images et continuera de les montrer afin que ceux qui les fabriquent sachent que ces armes ne se retrouvent pas là où elles doivent être », a poursuivi le ministre tchadien de la Communication.
    Pour justifier cette provenance, son homologue camerounais, Issa Tchiroma, a rappelé « qu’aucun pays africain ne fabrique des armes. Tous les pays africains achètent des armes auprès des pays comme la France, la Russie, les Etats-Unis ».
    La capacité de Boko Haram à se procurer un armement tel que ce groupe terroriste se donne les moyens de résister à l’armée du Nigeria, du Cameroun et du Tchad coalisés n’a toujours pas trouvé d’explication. Certains observateurs doutent que le commerce des otages, raison officielle avancée le plus régulièrement, suffise pour armer et entretenir l’armée rebelle. 05/03/15 Afrik
    Bravo aux électeurs umps.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    ["Des milliers de soldats nigériens et tchadiens..." / "Les armées tchadienne et nigérienne".]
    Pour les habitants du Nigéria on dit les Nigérians donc "soldats nigérians, armée nigériane...".
    Ne pas confondre avec les habitants du Niger.

    Boz Ramboz
    Boz Ramboz      (réponse à Boz Ramboz)

    Sauf s'il s'agit de soldats originaires du Niger, mea culpa !

Votre réponse
Postez un commentaire