En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président Hassan Rohani, ici au parlement de Téhéran le 10 novembre, est mieux disposé que son prédécessur.
 

Israël, qui craint pour sa sécurité, fait pression pour un accord a minima.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • thewindwaker
    thewindwaker     

    ah bon, c'est étonnant qu’Israël ne veuille pas qu'un pays comme l'Iran ait accès au nucléaire. Pourtant il ne fait que dire ouvertement qu’Israël doit disparaître .
    Un etat de haine comme celui ci devrait être restreint au possible et encadré militairement. C'est un danger pour le monde occidental

Votre réponse
Postez un commentaire