Nucléaire iranien : l'accord entre l'Iran et l'AIEA échoue

Malgré deux jours de discussions, l'Agence internationale de l'énergie atomique a indiqué avoir échoué à se mettre d'accord avec l'Iran sur son programme nucléaire controversé.

M. T. avec AFP
Le 18/01/2013 à 11:09
Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad (Capture d'écran / CNN)

Au sujet du nucléaire, cela fait un an que les discussions entre l'Iran et les Nations Unies sont dans l'impasse. Et ce n'est pas vendredi qu'une brêche sera trouvée.

"L'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) ont de nouveau échoué à se mettre d'accord sur le contrôle du programme nucléaire controversé iranien", a indiqué vendredi le chef des inspecteurs de cette agence onusienne, le Belge Herman Nackaerts.
    
Malgré deux jours de "discussions intensives", mercredi et jeudi à Téhéran, et une précédente réunion à la mi-décembre où chaque camp avait salué de "bonnes" discussions, "des divergences subsistent".

Dimension militaire

En cause, la volonté de l'AIEA d'analyser une "éventuelle dimension militaire du programme nucléaire iranien". La communauté internationale suspecte en effet Téhéran de développer un programme à visée militaire, ce que l'Iran nie catégoriquement.

L'agence souhaiterait un accès plus large à certains sites, documents ou responsables scientifiques, notamment un accès à la base militaire de Parchin. Ce site pourrait en effet avoir abrité des tests d'explosions conventionnelles, susceptibles d'être utilisées pour déclencher une bombe atomique. Mais "aucun accès à la base militaire de Parchin a été garanti", a précisé Herman Nackaerts.

Reprise des discussions fin janvier

Le discussion devraient toutefois reprendre les 28 et 29 janvier, peut-être à Istanbul, en Turquie, cette fois dans le cadre du groupe "5+1" (les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU : Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne, et l'Allemagne). Et les inspecteurs de l'AIEA et les négociateurs iraniens ont convenu de se retrouver le 12 février à Téhéran.

Toute l'actu International

La question du jour

Pensez-vous qu'il fallait interdire les manifestations de Barbès et Sarcelles?