En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président iranien Hassan Rohani élu en juin dernier est connu pour sa politique d'ouverture.
 

Alors que les négociations reprennent ce mercredi sur le nucléaire iranien, le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu continue son marathon diplomatique tandis que Hassan Rohani réaffirme sa discrimination.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • For Ever
    For Ever     

    Vu la pression énorme, l'embargo et le monde contre eux, se serait un sacré tour de force d'y arriver. Et si ils arrivent à l'avoir alors le moyen orient tout entier va s'embraser, si c'est ce que tu veux...moi non ! Ils n'ont pas à avoir la bombe nucléaire, ce n'est pas négociable. Obama lui même prévient l'Iran en affirmant qu'il est n'est pas dupe sur le gain de temps espérer par les barbus pour continuer leur programme le temps des "négociations".

  • barbouse
    barbouse     

    j'espere quil aurons la bombe

  • For Ever
    For Ever     

    La discrimination envers l'Iran sur le dossier du néclaire Est une bonne discimination. il veut gagner du temps le barbu, pas question !

Votre réponse
Postez un commentaire