En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Laurent Fabius
 

La détermination de Paris à clarifier certains points à fini par irriter certaines délégations. L'"occasion exceptionnelle" vantée par le président Rohani est passée, une nouvelle rencontre est prévue le 20 octobre prochain.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

26 opinions
  • booboo
    booboo     

    l'attitude de FABIUS est curieuse POUR QUI ROULE T IL ???? Surement pas pour défendre les intérêts de la FRANCE monsieur FABIUS AURAIT IL DES INTERETS DANS UN PAYS PROCHE DE LA SYRIE PAR SON INTRANGISENCE CRIMINENCE IL CHERCHE PAR TOUS LES MOYENS A FAIRE CAPOTER UN ACCORD pourquoi????? UNE COMMISSION D'ENQUE PARLEMENTAIRE DEVRAIT ËTRE DILIGENTEE SANS RETATRD

  • klauss
    klauss     

    La France avec tous ses nuls qui nous représentent, ne font que nous faire descendre aux enfers.

  • 0861fred
    0861fred     

    Fabius dehors ! Sang contaminé, souvenez-vous ! Cette homme multimillionnaire est une engeance pour les français…

  • quedubon
    quedubon     

    RAPPEL: Un dîner de gala, sous l’égide de la Fondation France Israël qui entretient des relations privilégiées avec le Ministère des Affaires Etrangères.
    http://www.tribunejuive.info/france/au-quai-dorsay-lamitie-france-israel?fb_action_ids=1429576773921378&fb_action_types=og.likes&fb_source=other_multiline&action_object_map

  • quedubon
    quedubon     

    RAPPEL 2: Dire que Benyamin Netanyahou n'est pas content serait un euphémisme. Il est en fait furieux et très inquiet. John Kerry ne l'écoute pas. Dans le cadre du groupe des 5+1 (USA, Russie, Chine, Royaume-Uni, France et l'Allemagne), le secrétaire d'État négocie avec les Iraniens un accord comportant un relâchement des sanctions internationales. Les deux hommes en ont parlé pendant deux heures, ce vendredi matin, durant leur troisième rencontre en trois jours. John Kerry, qui venait d'Amman, faisait escale à l'aéroport Ben-Gourion près de Tel-Aviv, en route pour Genève où se déroulent les pourparlers avec la délégation iranienne..http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.lepoint.fr%2Fmonde%2Fisrael-la-fureur-de-netanyahou-08-11-2013-1753732_24.php&h=BAQFuhF0G

  • calentita
    calentita     

    Natanyahou dit merci à Fabius.

  • quedubon
    quedubon     

    Les Etats-Unis et Israël perdent leur droit de vote à l’Unesco

    Les Etats-Unis et Israël ont perdu vendredi leur droit de vote à l’Unesco pour avoir suspendu leur contribution à l’agence onusienne en octobre 2011 dans la foulée de l’admission de la Palestine en tant que membre à part entière. Les deux pays n’ont pas payé leur cotisation en 2011, 2012 et 2013.

    « Les Etats qui n’avaient pas réglé leur cotisation avaient jusqu’à 10h00 aujourd’hui pour présenter une justification de non-paiement et un plan de paiement des arriérés », a-t-on indiqué à l’Unesco, dont l’Assemblée générale se tient à Paris. « A 10h00, rien n’a été reçu de la part des Etats-Unis », a confirmé l’organisme onusien.

    La directrice générale de l’Unesco Irina Bokova devrait s’exprimer samedi ou lundi sur la perte du droit de vote américain qui porte un coup à l’organisation internationale dont près d’un quart du budget venait précisément des Etats-Unis.

    L’an dernier, Irina Bokova avait indiqué que l’Unesco se trouvait dans une situation désastreuse en raison du gel de la contribution américaine qui a contraint l’Unesco à geler des embauches, annuler des projets et réduire ses dépenses.

    Relations houleuses

    La perte du vote américain constitue le dernier accroc en date dans les relations mouvementées entre l’agence onusienne et Washington. En 1984, l’administration Reagan avait décidé de quitter l’Unesco, invoquant une mauvaise gestion et une politisation de l’organisation.

    En 2003, après près de vingt ans d’absence, l’administration Bush faisait son retour à l’Unesco et s’engageait à participer activement aux programmes de l’agence, qui intervient notamment en faveur de l’éducation et de la protection du patrimoine mondial.

    La Palestine membre

    L’Unesco est devenue en octobre 2011 la première agence des Nations unies à accueillir la Palestine en tant que membre à part entière, une adhésion qui a suscité une vague d’espoir dans le monde arabe.

    Mais cette adhésion de la Palestine a entraîné la suspension des financements américains, qui représentent 22% du budget de l’Unesco, Washington mettant en avant la législation américaine en vigueur depuis les années 1990.

    Source: Agence de presse via Romandie <http://www.romandie.com/news/n/Les_Etats_Unis_et_Israel_perdent_leur_droit_de_vote_a_l_Unesco94081120131553.asp>

  • Aonyme
    Aonyme     

    C'est un peu plus compliqué qu'on veut bien le croire le job de ministre. Si vous pensez faire mieux alors n'hésitez pas allez voir Hollande et dites lui : "salut je connais rien en géopolitique mais je voudrais être ministre des affaires étrangères"....

  • bala21
    bala21     

    Je n'approuve pas la politique des socialos mais là je soutiens Fabius. Les autres pays ne voient que les futurs bénéfices à retirer du commerce. On ne peut faire confiance à l'Iran et ses fanatiques religieux.

  • Gandalff
    Gandalff     

    M. Fabius dégagez !

Lire la suite des opinions (26)

Votre réponse
Postez un commentaire