En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • C J P
    C J P     

    bientôt ici comme la bas !
    d’octobre à décembre, et sur la base du chiffre prévisionnel de jusqu’à 920.000 migrants, quelque 7,36 millions de personnes pourraient se voir reconnaître le droit d’asile
    vous voulez la guerre en votant l'rps, elle arrive.

  • hugues01
    hugues01     

    Cela ne s’embrasait pas assez vite, alors Netanyahou a donné un coup de pouce : non seulement l’Esplanade des Mosquées est devenue inaccessible aux Palestiniens, mais l’armée, épaulée par les colons s’est déployée un peu partout pour provoquer des affrontements, tandis que les commerçants de la vieille ville de Jérusalem sont agressés en permanence par des Juifs dits "extrêmistes" quand il y a une grosse bavure mais qui ont en réalité carte blanche pour commettre leurs exactions.

  • hugues01
    hugues01     

    Un enfant palestinien de 13 ans, Abed al-Rahman Shadi Obeidallah, du camp de réfugiés de Aïda à Bethléem, a été tué lundi d’une balle dans le cœur par l’armée israélienne, ont indiqué des personnels médicaux palestiniens.
    L’enfant a été transporté immédiatement dans une voiture particulière à l’hôpital proche de Beit Jala, où, en dépit d’une intervention chirurgicale de la dernière chance, il est décédé, précise l’agence Maan News.
    Ce meurtre de sang-froid s’inscrit dans la stratégie de provocation choisie par le gouvernement israélien, pour provoquer des réactions palestiniennes (4 colons ont été tués ces derniers jours dans des attentats), et enclencher des massacres à grande échelle, sous le vocable de « riposte ».
    Au cours des trois derniers jours, outre la mort de 5 d’entre eux, pas moins de 500 Palestiniens ont été blessés par l’armée, dont 41 par tirs à balles réelles et 143 par tirs à balles métalliques recouvertes de caoutchouc (lesquelles peuvent aussi être mortelles, selon la distance et la partie du corps atteinte), a indiqué lundi le Croissant-Rouge palestinien, dont les ambulances sont également la cible des soldats et des colons armés.

Votre réponse
Postez un commentaire