En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Laurent Fabius lors d'une précédente rencontre à Genève à propos de la Syrie, le 22 janvier 2014.
 

Quinze jours après un premier échec, une deuxième session de négociations à Genève entre l'opposition et le gouvernement syriens n'a permis aucune avancée. L'avenir de ces pourparlers étant désormais en question.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • lokutus
    lokutus     

    De plus, n'est-ce pas ce même Laurent Fabius qui a dit, au début du conflit syrien que le gouvernement de Mr Bachar al Assad n'en avait que pour quelques semaines? quand on se trompe aussi lourdement, c'est faire preuve d'incompétence et on a plus qu'une chose a faire c'est de se taire!!!
    A propos, Mr fabius que devient l'affaire de votre fils ?

  • lokutus
    lokutus     

    le problème dans ces pourparlers c'est que les "arbitres" comme Laurent Fabius ont affirmé leur parti pris pour une des "deux équipes"...Cela ne peut pas marcher, et il ne faut pas faire de grande étude à l'ENA pour s'en persuader...

  • astrance150
    astrance150     

    +++++++++++++++

  • Normandie
    Normandie     

    Pour le coup ils sont tombés sur une pointure !

  • Fibonacci
    Fibonacci     

    Les anti-Bachar terroristes en Syrie cherchent à tout prix des idiots utiles en occident.

  • danytou
    danytou     

    +++++++++

  • kent
    kent     

    Fabius n'a rien à condamner, qu'il ramasse ses billes et aille jouer dans sa cour ! La France ne représente plus rien sur la scène internationale. La gonflette de ces donneurs de leçons français est égal à leur ego : surdimensionné !

Votre réponse
Postez un commentaire