En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le premier ministre japonais, partisan de l'abandon du nucléaire
 

par Kim Kyung Hoon HIROSHIMA, Japon (Reuters) - Le Premier ministre Naoto Kan a défendu samedi à Hiroshima, au 66e anniversaire de la destruction de...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • podompodom
    podompodom     

    Réalité: Avoir des centrales nucléaires au japon, qui peut subir des tremblements de terre et des raz de marée = stupide.

    Mythe: Avoir un tremblement de terre et un raz de marée en France ... lol

  • podompodom
    podompodom     

    Quand on prendra un tremblement de terre suivi d'un raz de marée, je suis d'accord.

  • podompodom
    podompodom     

    Parce qu'on ne condamne que les petits pays ou les vaincus pour crimes de guerre. Fallait pas y voir une quelconque "justice".

  • maguelonne
    maguelonne     

    Quand on est à Hiroshima on est si bouleversé qu'il n'y a plus de mots. Mais une pensée lancinante prend forme " Pourquoi les Etats Unis n'ont pas été condamnés pour crime de guerre" Les Japonais n'ont eu aucun moyen de se défendre , de résister. Un général américain a dit au sujet des bombes atomiques "nous avons été les pires des barbares" sages paroles. Une grande démocratie paraît il !Quant au Japon , ce pays est marqué par une tragique destinée : Hiroshima, Nagasaki, Fukushima. Nihon to Nihonjin ga daisuki

  • 44=bzh
    44=bzh     

    Entourez sur une carte les centrales nucléaires françaises, en marquant bien un diamètre de sécurité de 40 kms, puis de 60 kms (les deux sont envisagables) et regarder se qu'il reste de la france! Merci d'avoir reparlé de Fukushima.

  • nonouinon
    nonouinon     

    On se fiche du mythe de la sécurité du nucléaire. On sait qu'il est pas nul. Et on veut savoir combien ça coute si une centrale tiens prenons une dans un coin : RamazVille, elle nous fait un petit Tchenobyl sur un rayon de 50km. Quel est le coût d'abandonner un bout de France comme ça? Après on fera la multiplication du risque par le cout et on aura une idée, même si elle est très fausse, elle se sera moins que si on a pas d'idée du tout.

Votre réponse
Postez un commentaire