En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un habitant de Harlem, jeudi soir.
 

Le quartier noir américain de New York salue la mémoire de Nelson Mandela, un homme "sans qui je ne serais peut-être pas ici aujourd'hui", résume un habitant.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • SouSou
    SouSou     

    ces hypocrites dirigeants et ces américains de Harlem ? Heureusement pour lui qu'il a pu compter sur ses vrais amis, en autre les Algériens et les pays africains. Les Algériens qui ont obtenu de l'ONU (lorsque l'Algérie à présidé la 29è Assemblée, le boycott de l'Afrique du Sud... et cela a été dur à l'obtenir tant qu'ils s'en tapaient de Mandela.... que du dégoût... a les entendre, on croirait qu'ils ont été des soutiens de premier ordre !

  • Maxoue
    Maxoue     

    L'hypocrisie de tous les dirigeants ...qui lorsqu'il était en prison ne s'en sont jamais occupé...Et qui se souvient et parle de patrice Lumumba ??? Petit rappel pour les ignares...Patrice Émery Lumumba est considéré au Congo comme le premier « héros national ». Il a en effet été assassiné par des responsables de l'État du Katanga avec la complicité de la sûreté de l'État belge, et des services secrets (CIA) des États-Unis.

Votre réponse
Postez un commentaire