En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la famille et à la solidarité
 

La secrétaire d'Etat à la famille et à la solidarité détaille les modalités d'adoption d'enfants haïtiens, suite au séisme qui a frappé l'île.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • JMB83
    JMB83     

    Malheureusement il ne me vient que des mots orduriers pour manifester mon écoeurement.

  • Citoyen fier d'être pov'con de sark
    Citoyen fier d'être pov'con de sark     

    Les caractéristiques de nos gouvernants : l'autoritarisme et la trouille de prendre des risques et ses responsabilités. Ils ont tous des grandes gueules et parlent haut et fort mais sont lamentables de médiocrité.
    Vouloir tout contrôler au micron près est la caractéristique des gens incompétents et qui ont peur que cela se voit.
    Il veulent contrôler et recontrôler et rerecontrôler les dossiers, les gens, ils ne font confiance à personne, ils veulent multiplier les procédures, installer des commissions, des organismes de tout et de rien, ...
    Tout ça pour pouvoir justifier éventuellement leur inefficacité inévitable de par leur incompétence doublée d'une prétention injustifiée et malsaine.

  • JMB83
    JMB83     

    23 enfants .... Quelle honte. France terre d'asile ...Arrêtons de nous gaver de formules. Actuellement en France plus de mille familles d'accueil attendent ces enfants (Alain Juppé). 23 enfants sont EN MESURE de quitter HAÏTI !!! Sans commentaires j'espère que chacun comprendra.

  • fred le cévenol
    fred le cévenol     

    Monsieur Bourdin
    Je l'oncle d'un enfant de 13mois, victime du seisme. Je suis en colère contre se gouvernement qui mélange humanisme et imigration. Les enfants qui sont en cours d'adoption ont un foyer pour les acceuillirs, quelle est l'importance du stade de l'adoption quand ont sait que si ses enfants ne sont pas rapatriées, ils vont mourrir !le calcul est simple, la totalité des dossiers en cours = la totalité des enfant adoptable en vie. La réponse de notre état est nous devons prendre des précautions, avoir des justificatifs, le problème c'est que nous n'avons pas le temp de faire ses simagrées. Mme morano à dit que les parents adoptent ne mesure pas la situation en Haiti, c'est elle et le gouvernement qui ne mesure pas cette situation. Dans un situation grave il ne faud pas faire de la dentelle il faut agir vite éfficace et rapidement. Le président Haitien autorise les états à un rapatriment des enfant en cours d'adoption, que fait la france ? ben ont sait pas il manque un papier......
    Jusque là j'étais fier d'être françaiser, aujourd'huit pour sur je suis cévenol, ma nationalité est cévenol.
    Quand on dit l'histoire se répète, c'est vrai les français ont maltraité les esclaves, aujourd'huit il en font de même avec leurs enfants.
    Un cévenol en colère....

  • mondepourri
    mondepourri     

    Prendre des enfants Haitiens et les envoyer en France c'est la méthode arche de Zoé mais quand c'est le gouvernement qui fait ça alors on excuse tout...

Votre réponse
Postez un commentaire