En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Des migrants arrivent au porte tunisien de Zarzis à 50 kilomètres de la frontière libyenne après avoir été sauvés par des garde-côtes tunisiens.
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • librepenseur
    librepenseur     

    On araisonne pour ramener ... en Italie !

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Mieux vaut tard que jamais, tout ce qu'on ne cessait de hurler et de clamer quitte à se faire modérer fréquemment, nos dirigeants et les autorités compétentes finissent par l'assimiler mais avec un retard hallucinant et incroyablement inquiétant sur leurs capacités à gérer et prendre des décisions pertinentes en temps et en heure.
    La liste des errements, remises en questions et prises de décisions tardives de nos élites est énorme, leur entêtement idéologique a eu des effets pervers et négatifs visibles et indéniables et les voilà obligés d'appliquer des solutions en dernier recours qu'ils auraient dû déployer dès le début.

    Je trouve malgré tout 2 énormes défauts dans cette résolution, défauts assez douteux et dans la continuité.
    - S'il faut obtenir l'accord des pays derrière lesquels les bâtiments suspects proviennent (soi-disant) on réduit fortement l'efficacité du schmilblick.
    - Si au final c'est pour déposer les migrants en Italie, c'est une énorme blague et c'est limite une façon détournée de leur offrir le voyage en toute sécurité.

    Le rétropédalage est rarement bon signe avec ces autorités têtues et immobilistes, en général ça sous-entend surtout que la situation est à un stade extrême plus que "ça y'est ils ont enfin compris et trouvé une solution viable".
    En décortiquant le projet on se rend compte qu'ils continuent à se foutre royalement de nous.

Votre réponse
Postez un commentaire