En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Sur les lieux du crash du MH17, dans l'Est de l'Ukraine, le 26 juillet.
 

Les autorités néerlandaises ont indiqué, ce vendredi, que le Boeing de Malaysia Airlines vraisemblablement abattu par un missile, le 17 juillet dernier, dans l'Est de l'Ukraine, volait 1.000 mètres plus bas que prévu.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • Whosdabombz
    Whosdabombz     



    Le crash du Boeing malaisien en Ukraine est rarement évoqué depuis quelque temps, ce qui pousse la Russie à demander pourquoi les résultats du décryptage des boîtes noires ne sont toujours pas publiés, a déclaré le vice-ministre russe de la Défense Anatoli Antonov dans une interview accordée à RIA Novosti et à la télévision slovaque.

    « Le crash du Boeing soulève de plus en plus de questions. Cependant, on en parle rarement depuis quelque temps. Le ministère russe de la Défense ne cesse pas de presser de questions ses collègues américains, ukrainiens et européens. Il faut tout faire pour empêcher d’enterrer ce problème et pour comprendre ce qui s’est produit réellement dans le ciel ukrainien. Mais l’essentiel est de faire en sorte qu’une telle tragédie ne se reproduise plus », a affirmé M. Antonov.

    Le Boeing 777-300 de Malaysia Airlines qui effectuait le vol d’Amsterdam à Kuala Lumpur s’est écrasé le 17 juillet dans la région de Donetsk, en Ukraine. Les 298 personnes qui se trouvaient à bord de l’avion ont péri.

    « Pourquoi les enregistrements des échanges entre les contrôleurs aériens et les pilotes du Boeing ne sont-ils toujours pas publiés ? Pourquoi les résultats du décryptage international des boîtes noires ne sont-ils pas présentés ? Qui ne veut pas le faire ? », a demandé le vice-ministre russe de la Défense.

    Le crash du vol MH 17 en Ukraine a servi de prétexte pour imposer un nouveau train de sanctions contre la Russie.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ils auraient également servi des apéricroc à la place des cacahuètes.
    Non c'était juste histoire de participer :p

  • 05 2017
    05 2017     

    Messieurs de RMC, pourriez-vous supprimé le "S" du Titre de votre site Internet. << Votre radio d'opinionS : ... >> !!!

  • ducayou
    ducayou     

    pourquoi ?? il est tombe ?? on nous cache tout

  • lesemian
    lesemian     

    J'en ai connu des lascars du genre du 37berry ci-dessous, qui prenant les lecteurs des forums pour aussi débiles qu'eux, utilisent, sous couvert de "liberté d'expression" et pour dénoncer "la pensée unique des média français à la solde des USA" polluent de leurs commentaires malhonnêtes et mensongers les différentes discussions ....37berry est à mon avis dans le top de la nullité absolue de cette catégorie !

    05 2017
    05 2017      (réponse à lesemian)

    Tragédie du MH17 : le crime de la junte kiévienne se confirme.

    Ce fait est véritablement terrible, l’Agence d’information ukrainienne UNIAN, appartenant à l’oligarque israélo-ukrainien Igor Kolomoïsky et ouvertement pro-Maïdan, a publié le 12 août dernier une note, qui sera très rapidement traduite et reprise par les médias alternatifs (Vineyardsaker, Agoravox,…), mais par aucun média du mainstream (surprenant ?). Il y est fait mention du fait que les Pays-Bas, la Belgique, l’Australie et l’Ukraine ont signé un accord de « non-divulgation » qui permet à chacun de ces pays d’émettre un véto sur la divulgation des résultats de l’enquête. Selon l’UNIAN, cette information a été communiquée par le représentant du procureur général de l’Ukraine Yuri Boytchenko. Donc en gros cela signifie simplement que l’Ukraine occupée par les néonazis et grâce à ses mentors occidentaux, pourra tranquillement échapper à la responsabilité pour le crime odieux commis à l’encontre des passagers du vol MH17. Une responsabilité qui vraisemblablement ne peut plus être remise en doute. !!!
    La une du journal majoritaire Malaisien, titrait la semaine dernière << Le vol MH17 à été abattu par un missile Air-Air >>.!!!

    Whosdabombz
    Whosdabombz      (réponse à 05 2017)

    Sans parler de l'expert de l'OSCE qui a dit de sa propre bouche lors d'une interview par une télé Allemande que les impacts sur la carlingue ressemblaient plus aux dégâts d'un canon semblable à ceux équipant les Su-25 (dont les Russes ont prouvés via image radar qu'au moins un Su-25 était à même altitude et à une distance maximum de 5km du MH17 au moment du crash, confirmé par un contrôleur aérien Ukrainien à la télé Espagnol, et ce bien avant les révélation de l'expert de l'OSCE) plutôt qu'à un tir de missile...

    Bref, il suffit de se renseigner correctement sur le sujet, pour l'instant il y a beaucoup plus d'éléments qui pointent du doigt Kiev que Moscou ou encore Donetsk.

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à 05 2017)

    "Occupée par des néo nazis", est-ce que ça signifie "gouvernés par des types élus qu'on aimerait bien dénigrer pour mieux soutenir un nostalgique de l'époque soviétique" ?

  • 37berry
    37berry     

    un missile air-air et un tir de canon seraient à l’origine du crash du boeing selon les conclusions de l’article d’un journal malaisien au sujet du crash du vol MH17. Selon le New Straits Times, les premières conclusions ne vont pas dans le sens de la narrative de l’OTAN qui affirme que les insurgés auraient abattu l’avion à l’aide d’un système de missile sol-air mais confirment la version russe de l’implication d’un SU-25 de l’armée ukrainienne…

    HeyBaal
    HeyBaal      (réponse à 37berry)

    Ah ben si y a un papier en malaisie qui le dit, j'imagine qu'Elvis est vivant que l'extraterrestre de rosewell, depuis le temps, a du nous faire des petits.

Votre réponse
Postez un commentaire