En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des soldats transportent les corps des deux Français, dimanche soir.
 

Plusieurs officiels français, étrangers et maliens se sont rendus à Bamako, où les corps des deux journalistes français sont arrivés dimanche soir. Ils doivent être rapatriés lundi en France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • anton62
    anton62     

    pourquoi insister a aller se jete dans la gueule du loup sachant qu'au mieux ilsauraient pu etre enleves et une demande de rancon aurait pu avoir lieu.il faut arreter les conneries.c'est dommage pour ces deux journalistes mais je ne suis pas sure que ce soit pour nous informes de la gueurre dans ce pays,personnellement ce n'est pas mon probleme car pour le moment je regarde plutot les onomalies qui sont en france.

  • fifi0682
    fifi0682     

    c'est malheureux pour eux ce qu'il s'est passé mais, je vais voir une chose importante à mes yeux c'est si hollande va être présent à la cérémonie française de ces deux journalistes! Il ne l'a jamais été pour nos soldats morts à la guerre (au Mali) voyons où est son intérêt!

  • Toa Thien
    Toa Thien     

    En direct du Mali quelques opinions....différentes ! ! ! ! http://www.malijet.com/actualte_dans_les_regions_du_mali/rebellion_au_nord_du_mali/85414-les-2-journalistes-francais-enleves-a-kidal-auraient-ete-tues.html mais pas inintéressantes...... "allons, c'est un cas extrême"

  • prob5763
    prob5763     

    Scandaleux! Ces deux individus, journalistes véhiculant la propagande marxiste des deux bouffons qui président aux destinées de la France et du Mali vont provoquer les touaregs, hommes libres, qui n'ont rien à foutre d'une démocratie pourrie, et, bravent l'interdiction qui leur est faite, par les militaires, de se présenter à Kidal où ils sont trop bien connus, sont rapatriés par les soldats français qu'ils sont venu insulter.

Votre réponse
Postez un commentaire