En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un policier malaisien surveille l'entrée de l'ambassade de Corée du Nord à Kuala Lumpur, le 7 mars 2017.
 

Trois semaines après l'assassinat du demi-frère du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un en Malaisie, les tensions s'accroissent entre Pyongyang et Kuala Lumpur, qui a interdit au personnel de l'ambassade nord-coréenne de quitter le pays, répliquant à une mesure similaire prise par la Corée du Nord quelques heures plus tôt. 

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire