En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Un membre de la police royale malaisienne, le 7 mars 2017, à Kuala Lumpur
 

Les faits ont été commis de janvier à juillet. Parmi les accusations figurent 599 cas de sodomie, des incestes, un viol et d'autres crimes sexuels.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Abinsaalor
    Abinsaalor     

    Il faut quand même relativiser. Avec un bon avocat et en cas de bonne conduite en prison il peut voir sa peine réduite à 11990 ans.....

Votre réponse
Postez un commentaire