En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
L'ancien président nigérian Olusegun Obasanjo, ici en 2012 à New York, aurait tenté une médiation avec des intermédiaires de Boko Haram pour obtenir la libération des lycéennes.
 

Plus d'un mois après le rapt de plus de 200 lycéennes au Nigeria, le pays aurait lancé, par le biais d'un de ses anciens présidents, une médiation avec des intermédiaires de Boko Haram, le groupe islamiste à l'origine de l'enlèvement.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire