En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Londres en accusation à la conférence sur le cyberespace
 

par Adrian Croft et Georgina Prodhan LONDRES (Reuters) - A l'ouverture d'une conférence sur le cyberespace organisée à Londres, la Grande-Bretagne...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • lecoyote
    lecoyote     

    La liberté de parole ou d'expression est en danger, les pseudos états démocratiques qui ont soutenues les révolutions arabe ce font épinglés.
    Quand les réseaux sociaux sont aux services de la mondialisation et des ultra-libéraux, ils soutiennent les révoltes, mais quand cela touche et met en danger leurs intérêts il faut les limitées voir les interdire.

  • abdar
    abdar     

    tant que l'on peut écrire, quelqu'un peut lire. On ne peut brider cela, on peut enquêter plus facilement tout de même. Vive la laicité, non à la religion qui se veut au dessus de la laicité.

Votre réponse
Postez un commentaire