En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les membres de All Out devant le siège du Comité international olympique pour remettre la pétition.
 

Le mouvement international All Out se mobilise pour obtenir le retrait de la loi russe punissant la "propagande pour l'homosexualité", qui devrait être appliquée aux Jeux olympiques de Sotchi.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

36 opinions
  • RawSpace
    RawSpace     

    Euh, la seule chose de subjective dans mes posts est le choix de mes axiomes, choix que par ailleurs j'essaye de justifier : par ex., j'explique que mon choix de l'axiome "tout est relatif" est justifié par le fait que chaque fois que quelque chose m'était présenté, j'ai pu montrer qu'elle était relative. Si tout les cygnes que vous croisez sont blancs, cela ne prouve bien sûr pas que l'affirmation "Tout les cygnes sont blancs." est vrai, mais, jusqu'à ce que vous rencontriez un cygne d'une autre couleur, il me paraît raisonnable de supposer que "Tout les cygnes sont blancs.". D'autre part, le choix d'un axiome est, in fine, subjectif, vu que par définition, un axiome ne peut pas être prouvé. Mais comme je l'ai dit, on peut montrer/estimer que certains sont plus "raisonnables" que d'autres. Euh, il me paraît que les raisonnements que je mène sont logique, donc si vous pensez qu'ils ne le sont pas, je vous prierai de m'indiquer lesquels. Lol, par def, une conclusion est ce qui finit un raisonnement, ce n'est pas sa base (ça, c'est le rôle de l'axiome). Oui, je reconnais que, dès lors qu'une personne ne partage pas les mêmes axiomes qu'une autre personne, les raisonnements que fait l'un sont invalides pour l'autre, et ont donc, pour reprendre votre expression, "une valeur 0". Reste à déterminer quel axiome est le plus "raisonnable" (et d'abord, qu'est-ce qu'on définit ici comme "raisonnable"). Je ne vois pas par ailleurs en quoi vous dites que mon raisonnement "n'est qu'un beaux rêve isolé du monde entier", il me semble que je l'expose de manière détaillé, justement afin que vous puissiez l'évaluer et en attester la logique. Et comme on ne m'attaque jamais (en tout cas, on ne l'a jamais fait jusqu'ici) dessus, j'imagine que mon raisonnement est bon. Auquel cas ce sont des axiomes dont il faut discuter. Et mon axiome-définition du concept de morale, je l'ai définit dans mon post précédent, donc si vous avez quelque chose à dire, allez-y. Je n'ai pas envie de lire des descriptions des systèmes philosophiques de machin ou truc si, quand il s'agira d'en discuter avec vous, vous ne parliez que par des pronoms ou des périphrases, de sorte que nous ne soyions jamais sûr que nous parlons de la même chose. Si vous pensez quelque chose, dites-le, ou en tout cas dites les axiomes sur lesquels se base ce que vous pensez, puisque je peux prévoir que sur cela nous ne serons pas d'accord, et, comme je l'ai dit maintenant pas mal de foi, c'est de cela dont nous devons d'abord discuter si nous voulons que le débat qui suit ait un semblant de sens.

  • 1351917
    1351917     

    Raw Bjr Merci pour ce dernier post, il y a bien une certaine logique mais hélas... elle aboutit toujours dans l'erreur...! - à mon avis au moins.. -, et bien que vous dites relativiser à la fin vos "vérités" à vous, vous engagez vos raisonnements en boucle faisant suite continuellement à vos conclusions purement subjectives, ce que - en définitive - a valeur 0 pour tout le monde sauf pour vous, et vos opinions ne sauront que des beaux rêves isolés du monde entier. Il y aurait beaucoup de choses à dire et préciser.. Je ne sais pas comment faire, ici en fait c'est pour poster des petits post. Vous l'avez peut être remarqué, je fais référence au système philosophique d’Aristote (autant que j'arrive..) complété par saint Thomas d'Aquin et quelques autres ))) Donc en quelque sorte mes réponses vous pourriez les anticiper vous même sans trop de difficulté, si vous connaissiez au préalable ces systèmes.

  • RawSpace
    RawSpace     

    [Contenu Modéré]

  • 1351917
    1351917     

    Raw > RAW Vous avez du mal à comprendre ce qui est évident et pourtant très clair. Mais en quelque sorte je vous comprends et justifie même. Notez BIEN que votre problème est dans la « saisie » des mots (si je peux me permettre cette expression) que vous entendez ou lisez, et leurs significations. Je m’explique : votre problème n'est pas dans "l'intelligence" des idées ou concepts qui vous contrarient, mais bien dans votre "volonté". Vous ne voulez pas accepter la réalité telle-quelle, (à l’occasion la réalité sociale) et que vous voudriez changer et modifier en appliquant vos « à priori » à vous, et en imposant "Pour Tous" (ça vous rappelle quelque chose..?) vos « catégories étiques » à vous, que vous considérez la « Réalité pour Tous" même si vous êtes ultra-minoritaires exactement comme ceux All in Out qui partent en croisade tragi-comique et inutile, et qui prétendent imposer une nouvelle mentalité à tout un pays (la Russie) et au monde entier ! (dont les autres 174 pays qui interdisent actuellement les "mariages" gay moyennant une législation choisie - librement et démocratiquement - contraire à celle exigée par des gens - je répète - ultra minoritaires comme vous).
    Alors, vous êtes obligé constamment à vous poser des questions de langage et signification liées au mots ex. « morale » ou « homme », « société » « « famille » etc. et les poser surtout à tous vos interlocuteurs: "qu'est-ce que vous entendez par là?" "quel est le sens de vos mots? " "que veut dire pour vous..x..?" "quelle signification vous donnez à..x..?" Voilà donc Rawspace à vouloir décortiquer et demander en boucle éplucher chaque expression et chaque mot avec sa signification corrélative: c'est le prix à payer par Rawspace (et un sacré « boulot pour tous » pour vous expliquer les sens à chaque fois) pour être séparé de la réalité morale existante déjà depuis des siècles et objet de vos contestations et vos malaises. Le monde que vous voyez "ne vous va pas". Votre problème en quelque sorte est métaphysique! or nécessairement les significations des mots rattachées naturellement à cette réalité pour vous insupportable, vous poseront continuellement des problèmes allant voire à des gros problèmes de « langage » et des longues discussions pour chercher un sens qui vous plaise à vous. Sauf si vous auriez l’humilité intellectuelle d’accepter ce monde, un monde qui reflète un ordre naturel et éternel (selon Aristote) existant bien avant que vous et vos contestations « à priori ».
    Pour ce qui concerne la « propagande » (pas besoin que je vous précise le sens ordinaire de ce mot j’espère..), ce n’est pas une tribune tv qui me dérange, ou l’affichage ou les reportages des homos. Mais la diffusion ou la promotion ouverte et « ciblée » de l’homosexualité « en soi », comme comportement « normal » à tel point que ceux qui ne sont pas d’accord, soient appelés ou signalés comme « homophobes », c’est à dire « malades », ce qui est faux et un insulte tout court. Les homos doivent être respectés, c’est évident. Et ceux qui ne sont pas d’accord avec les « homos » ou la «propagande » et diffusion pour tous ou promotion de leurs « pratiques en tant que adultes consentants » ne doivent pas – eux - être respectés ? Alors « prôner » l’homosexualité et en plus traiter vos opposants comme des malades homophobes, est idiot, faux et à blâmer. Pour ce qui concerne la « morale » (sujet long) elle n’est pas détruite ou ignorée même si deux adultes consentants sont d’accord pour « transgresser » ses limites. La morale existe toujours et partout, ce qui est très bien expliqué par Aristote.........si vous reconnaissez un ordre naturel subjacent dans la réalité de ce monde.

  • RawSpace
    RawSpace     

    Ah, on y arrive enfin ! C’est un peu flou/contestable, donc nous allons investiguer plus avant. Pour cela, je vais être amené à reformuler ce que vous avez dit, et à proposer des exemples, histoire de voir si j’ai bien compris ce que vous voulez dire. Vous me direz ensuite si ma reformulation est correcte ou pas, et si les exemples proposés sont pertinents, ou pas. D’abord, concernant les termes de « diffusion, promotion » (je ne compte pas « propagande, vu que c’est tautologique de votre part d’avoir écrit ce terme – en gros, vous ne pouvez pas utiliser un terme au sein du texte qui sert à définir ce terme) : parlez-vous du fait que les médias mentionnent parfois la question de l’homosexualité, au détour d’un reportage ou autre ? Ou bien faites-vous référence au fait que les médias servent parfois de tribune à des personnes défendant les personnes homosexuelles contre les torts qui leurs sont fait par d’autres ? Il y a une différence entre afficher des contenus sexuels/provocateurs, et défendre les gens qui sont victimes d’abus/de discrimination/de violence du fait de leur orientation sexuelle. Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais selon moi, faire de la propagande de quelque chose, c’est essayer de persuader à tout prix que ce quelque chose est vrai, bon, et ne pas accepter de remise en cause de ceci. Le fait de faire de la propagande est à condamner, car cela est tout le contraire d’une recherche méthodique et critique de la vérité, seule à partir de laquelle on devrait prendre des décisions/construire des choses. Donc, si, lorsque vous parlez de moralité (Et qu’entendez-vous par là, anyway ? donnez des exemples, ça sera plus simple pour nous), vous faites référence au fait de travestir la vérité, alors je suis d’accord avec vous, c’est à condamner. Maintenant, si vous faites référence au fait que deux personnes de même sexe ne devrait pas avoir le droit, comme vous dites, de partager « d'une relation sociale et humaine (ou voire même physique) particulière », alors là je ne vois pas en quoi la morale à quelque chose à voir dans l’histoire, dès lors que cette morale suppose que deux personnes de sexe différent puissent partager ce genre de relation. J’veux dire, dans les cas, (couple hétéro ou couple homo, ou plutôt couple de sexe différent et couple de même sexe, vu que ça n’est pas la même chose), tant qu’il y a consentement entre deux êtres humains avertis, et dans la mesure où, dans les deux cas, cela ne cause de tort à personne, qu’est-ce que « la morale » a à dire sur le sujet ? Bon, vu que je viens de questionner la notion de « morale » que vous avez introduite ici, cela ne sert à rien pour moi de commenter le reste de votre post tant que vous n’aurez pas répondu aux demandes de précisions que j’ai soulevées ici. J’attends donc votre réponse pour poursuivre.

  • 1351917
    1351917     

    Raw > Bonsoir, je vois que vous y tenez décidément à connaître mon opinion "à moi" sur ce sujet de la "propagande homosexuelle" )) (ce qui est bien loin pour ne pas dire complètement dehors de mes propos dans mon tout premier post ici). Pour vous faire plaisir donc, j'improvise en peu de mots: la "PH" pourrait bien être la diffusion, la promotion et la "propagande" (par des medias..) d'une relation sociale et humaine (ou voire même physique) particulière entre deux personnes du même sexe qui manifesterait (ladite propagande) une moralité dont les fondements, les bases, les principes, ne sont pas ceux admis constitutionnellement depuis toujours dans l'Etat (ou la société x..) comme vrais et "fondants de la vie sociale" mais qui vont dans un sens contraire. Du coup, encore, cette PH mise en acte carrément par l'Etat l'engagerait dans une contradiction juridique et une partie prise éclatante pour une " certaine relation sociale" sur une autre, et ce serait ou, au moins aurait tout l'air de l'être, une partie prise morale et idéologique "abusive" des institutions de l'Etat. Voili voulou. Pensez de même à la "Propagande Pédophile, ou la "propagande de l'euthanasie" des veillards ou des enfants.. Mais c'est une opinion, la mienne et j'espère puisse vous aider.

  • RawSpace
    RawSpace     

    Euh, vous avez de la merde dans les yeux ou quoi ? Dans le post où je vous répond, que lis-je ? "ce qui m'intéresse, c'est votre définition à vous". On est bien d'accord, c'est bien ça que j'ai écris, n'est-ce pas ? Je vous demande votre putain de définition, votre point de départ de raisonnement, votre axiome, pas votre explication. Comme si j'allais vous laisser penser pour moi, lol quoi. Ensuite, vous voulez que je justifie le fait de vous demander votre définition ? C'est vrai, après tout, je pourrai imposer les miennes, c'est-à-dire dire "bon, ok, alors dans mon post, lorsque je dirais ceci, cela voudra dire précisément cela : [explication]". Je pourrais le faire, je l'ai déjà fait par le passé. Et que s'est-il passé ? Les gens m(ont répondu en utilisant des termes dont ils avaient modifié la définition par rapport à ce que j'avais proposé et sur quoi j'avais fondé mon raisonnement. Donc en gros ma réponse ne servait à rien, et la discussion que j'avais avec ces gens aussi, parce qu'ils refusaient que nous ayons une base commune pour nos raisonnement. En gros et en bref, ils étaient de mauvaises foi. Donc, maintenant, pour éviter cela, et éviter de perdre encore mon temps, j'impose aux gens de me fournir leur définition, et je travaille avec ça. Mais s'ils refusent, bien sûr, je ne peux rien faire. Je sais pas, peut-être ont-ils peur que je détruise leurs raisonnements/que je leur montre leurs incohérences. Oh, donc selon vous, les "deux millions et demi de français" n'ont pas reçu d'explication et ont quand même manifesté quand même ? Vous voulez-dire qu'ils n'ont rien compris, mais qu'ils ont quand même fait quelque chose ? Ou bien est-ce que, en disant cela, je déforme vos propos. Parce que, si vous êtes d'accord avec ma reformulation : pour moi ça n'est pas vraiment un compliment pour eux, ça serait même l'inverse : je sais pas pourquoi je fais quelque chose, mais je le fais quand même (dans la joie et la guillerette bonne humeur :) ) ! Donc, pour finir, et puisque vous n'y avez toujours pas répondu (allez, je croise les doigts, ça va être la bonne) : qu'entendez-vous, VOUS (pas les russes, c'est avec vous que je raisonne, et que je parle actuellement), par le concept de "propagande homosexuelle" ?

  • RawSpace
    RawSpace     

    Lol@#anomalie#de#la#nature
    Vous êtes un cas, vous aussi, pour penser cela, vous le savez, n'est-ce pas ?

  • 1351917
    1351917     

    Raw bonjour, je vous reponds très rapidement. Quelque part c'est comique le fait que vous subordonez votre comprehension du sujet aux explications qu'on pourrait vous donner (et non pas à votre propre réflexion) et si elles vous vont bien, alors là seulement vous seriez d'accord.. Ainsi vous attendez les réponses du travail des autres, un peu comme un enfant de 6 mois ouvre la bouche et sans bouger attend paresseusement l'entrée de la cuillère de soupe de mamy!!)) Puis bien à priori vous vous déclarez déjà "contre"? même si jamais vous n'avez rien compris au problème concernant vos questions?? Sachez bien, cher ami que les 2 millions et demi des Français qui se sont mobilisés contre le mariage gay pour tous, n'ont pas reçu mon explication et pourtant ont tous participé à ces manifestations avec un remarquable enthusiasme et conviction. Bref il vous faudra bien travailler intellectuellement comme tous les autres! )) si vous voulez comprendre le sens de la loi russe concernant la "propagande homosexuelle" il faudrait aussi bien lire ladite loi en langue russe pour ne pas la "trahir". Bref allez y, sacré boulot. Encore une fois, mon post concernait simplement l'inutilité et perte de temps de ceux qui voudraient aller en Russie pour donner des leçons de morale, et leur arrogance de vouloir imposer à plus 250 millions de Russes leur vision perso du monde. Vous croyez qu'ils ont tous lu la loi russe en question? lol.. Bon ap!

  • RawSpace
    RawSpace     

    Et sorry pour les fautes de conjugaison.

Lire la suite des opinions (36)

Votre réponse
Postez un commentaire