En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

par Stephanie Nebehay GENEVE (Reuters) - Les forces de sécurité syriennes tuent des femmes et des enfants désarmés, bombardent des quartiers...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • gilbert calvaire
    gilbert calvaire     

    foutèse j'y crois pas à ces bobardsn facile de dire mais faut le prouver

  • boff75
    boff75     

    La Divine Comédie, ça calme les idées

  • Charlettesert
    Charlettesert     

    C'est qui qui fout le bordel depuis des mois ? Les infiltrés d'ailleurs aucun média en France ne communique sur ceci :

    IRIB- «Les services syriens spécialisés ont arrêté une brigade française de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani».  «Cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait, désormais, profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français».

  • enfin2012
    enfin2012     

    Info dont on ne parle pas
    Lors de la prise du bastion insurgé dans le quartier de Bab Amr, à Homs, l?armée syrienne a fait plus de 1 500 prisonniers, dont une majorité d?étrangers. Parmi ceux-ci, une douzaine de Français ont requis le statut de prisonnier de guerre en déclinant leur identité, leur grade et leur unité d?affectation. L?un d?entre eux est colonel du service de transmission de la DGSE.

Votre réponse
Postez un commentaire