En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Référendum sur fond de combats en syrie
 

par Erika Solomon BEYROUTH (Reuters) - Les Syriens sont appelés dimanche à se prononcer par référendum sur une nouvelle constitution, une...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • iznotgood
    iznotgood     

    et nous les occidentaux,sommes interessés par leur avenir politique et sociale, et nous n'avons rien à cirer de leurs pétroles,tout comme en lybie ou irak...,c'est cela oui.....

  • raymondmax
    raymondmax     

    IL VA LANCER UN REFERENDUM en ce moment OU SEULS SES PARTISANS POURRONT ALLER VOTER EN TOUTE SECURITE IL SERA CERTAINEMENT SOUS LE REGARD BIEN VEILLANT DES RUSSES ET DES CHINOIS QUI SONT SURTOUT INTERESSES PAS LE PETROLE

  • tinez
    tinez     

    Vote en Syrie ce dimanche 26-02-2012

    Le président Bachar al Assad a décidé de l'organisation en Syrie d'un référendum sur une nouvelle Constitution le 26 février, rapporte mercredi la télévision d'Etat.

    La nouvelle Constitution en projet présentée mercredi en Syrie et prévoyant la disparition de la clause sur la primauté du Baas, mettant ainsi fin au monopole de ce parti depuis près de 50 ans, est bienvenue et un pas en avant, a estimé le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov (ministre des affaires étrangères russe depuis 2004).


    La Maison Blanche a qualifié mercredi de "plaisanterie" l'annonce par le régime syrien d'un référendum sur un projet de nouvelle Constitution, en pleine répression de la révolte contre le gouvernement de Bachar al-Assad. "C'est vraiment une plaisanterie", a réagi le porte-parole du président américain Barack Obama. "C'est se moquer de la révolution syrienne", a ajouté Jay Carney face aux journalistes à bord de l'avion présidentiel Air Force One qui transportait M. Obama vers Milwaukee (Wisconsin, Nord).

    La Chine, alliée du régime, a dit appuyer les réformes en cours en Syrie. Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères Zhai Jun a appelé samedi à Damas toutes les parties à "cesser immédiatement les violences", souhaitant que le référendum sur la nouvelle Constitution se déroule "sans obstacle".

    La France quant à elle reste muette à ce sujat. Elle prefère priviligier une fixette sur la révolution qui a pour simple but parraliser l'avenir du pays. L'armée conservatrice et la foule endoctrinée par les religieux guidés par l'Iran ont encore bien à faire pour étouffer un espoir d'avenir. La Syrie est une position interressante pour notre économie: Pétrole, gaz, et surtout le plan Nabucco.

    Bref quand l'opinion internationale ne sera plus victime des désinformations orchestrées par les média occidentaux libéraux, la situation politique de la Syrie restera dans le rouge vif. Il faut comprendre que l'origine de la guerre civile provient de cette initiative gouvernementale qui malmène d'un côté les laïcs qt l'armée, de l'autre les islmaistes radicaux qui voyent leurs mouvences hors le loie si le référendum sur la constitution proposé par le pouvoir entre en vigueur.

    Martinez christian, 15700 Pleaux

Votre réponse
Postez un commentaire