En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les producteurs de django unchained renoncent à commercialiser des figurines
 

LOS ANGELES (Reuters) - Weinstein Company, la société de production de "Django Unchained", a ordonné vendredi l'arrêt de la production de...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • victoria88
    victoria88     

    On est tous l'esclave de quelqu'un...nous c'est la finance, le quatar, la chine et tous les nouveaux pays émergeants..la roue tourne.

  • zazzy
    zazzy     

    je n'ai pas vu le film mais j'adore Tarantin. Une question : la vérité historique est-elle respectée ou les Yankees sont-ils présentés comme des anges parés de toutes les vertus alors que les Sudistes seraient Satan en personne ? En bref, est-ce comme les westerns où on nous présente les Indiens comme des sauvages assoiffés de sang et qui ont le culot de refuser leurs terres à l'envahisseur protestant plein de bonnes intentions ?

  • mysti
    mysti     

    En tous cas j'ai vu le film, et je le considère comme un chef d'oeuvre, pour qui aime Tarantino, je n'ai pas vu les 2H45 passer et j'en aurais bien pris encore pour une heure

  • mysti
    mysti     

    L'esclavage a toujours existé, depuis l'antiquité on choisissait les esclaves (hommes, femmes, enfants) parmi les prisonniers de guerre et les peuples vaincus. Actuellement encore certains riches arabes maintiennent des serviteurs en esclavage, ça fait partie de leurs traditions ça leur paraît naturel. Je crois que ce sont les arabes qui ont été les plus grands marchands d'esclaves, et ce qui gêne les africains c'est qu'ils se sont vendus entre eux, les chefs de villages contre quelques babioles sans valeur vendaient leurs peuples. Les livres de bord et de comptes de l'époque en parlent, quand les bateaux négriers arrivaient, les cargaisons devaient être prêtes.

  • Sous liberté conditionnelle
    Sous liberté conditionnelle     

    Tu es sage. Tu as TOUT bon. Bon élève ! Tu auras une belle médaille en fer doré, avec des beaux rubans colorés, remise en mains propres par M. Drucker ou BHL.

  • Sous liberté conditionnelle
    Sous liberté conditionnelle     

    Sur la forme, rien ne parait ; sur le fond, c'est la même chose. De manière plus "sophistiquée". La relation entre le capital et le travail n'est ni plus ni moins qu'une relation de maître à esclave.

  • Madame Soleil
    Madame Soleil     

    Donc si je comprends bien, il n'y a eu qu'une sorte d'esclavage dans l'humanité: Celle des blancs envers les noirs....J'ai bon là?

  • uze
    uze     

    On évalue à plus d’un million le nombre d’habitants enlevés en EUROPE occidentale entre le XVIe et le XVIIIe siècle, au temps de François 1er, Louis XIV et Louis XV. Ces esclaves, surtout des hommes, sont exploités de la pire des façons dans les orangeraies, les carrières de pierres, les galères, les chantiers.En Europe orientale et dans les Balkans, pendant la même période, les Ottomans prélèvent environ TROIS millions d’esclaves. Mais l’expansion européenne, à partir de la fin du XVIIIe siècle, met fin à ces razzias.Si la traite des esclaves blancs a rapidement buté sur la résistance des Européens, il n’en a pas été de même du trafic d’esclaves noirs en provenance du continent africain.

  • anticensure rmc
    anticensure rmc     

    pauvre monde, bientot plus d epere noel aussi !!!!!!!!

Votre réponse
Postez un commentaire