En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les opposants syriens seuls face à leur destin
 

par Patrick Vignal PARIS (Reuters) - La France ne ménage pas ses efforts pour rechercher une solution politique à la crise syrienne mais le conflit...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • podompodom
    podompodom     

    Punir ce philosophe qui ne souhaite que la guerre et la misère ? Qui préfère voir répandre le sang pour le bien de "l'humanisme", son idéologie soit-disant ? D'ailleurs, l'est-il vraiment ? L'humanisme n'étant pas le respect de la vie humaine avant tout ? La guerre ne respecte pas la vie humaine, c'est un fait: c'est la victoire d'un camp (d'intéret) contre un autre. Ce philosophe bafoue les vrais valeurs humanistes, hélas, les gens, pauvres culturellement continueront de réagir tels des chiens pavloviens à qui on a bien appris le mal / le bien en fonction de mots clefs prononcés, sans en comprendre la signification. Au final, Georges Orwell s'est trompé, ce n'est pas le communisme qui a dévié sur une dictature de la pensée internationale mais bien le capitalisme (dont on est assez loin actuellement).

  • podompodom
    podompodom     

    Ce sont les russes qui fournissent le gaz à l'Europe mais à part ça ... Quel rapport avec un soit disant ralentissement des échanges commerciaux avec la Turquie ? Le fric avant tout, peu importe que l'idéologie soit bonne ou mauvaise. Pour le génocide arménien, on nous promettait, si le vote passait, un effondrement des relations économiques avec la Turquie, il n'en fut rien. Le stratagème a du plomb dans l'aile.

  • sucette
    sucette     

    Les français sont horrifiés de ce qui se passe en Syrie, mais si des réfugiés syriens arrivent en FRANCE je vous dis pas la publicité pour certains,déjà qu'il "faut les remettre dans les bateaux" (sic) pour ceux qui sont en France, embarrassés par ceux qui ont la double nationalité, Quelle solution adopter si on intervient dans ce massacre et dont on a reçu le chef un certain 14 juillet ?

  • ratonlaveur
    ratonlaveur     

    il serait peut être temps de s'engager aux cotés de nos amis turques les soutenir les russes les chinois et les iraniens de toutes façons ne feront rien pour aider la France alors les construction automobile turque renault et j'en passe vont se ralentir quand au gaz et pétrole aussi si nos amis s'ont agresser comme c'est le cas actuellement .

Votre réponse
Postez un commentaire