Les observateurs de l'ONU suspendent leur mission en Syrie

Les observateurs de l'ONU ont suspendu ce samedi leur mission en Syrie en raison de "l'intensification des violences", qui fait craindre à l'opposition syrienne un nouveau massacre à Homs (centre).

Thomas Paulmyer
Le 16/06/2012 à 18:10
Mis à jour le 16/06/2012 à 18:47

"En raison de l'intensification de la violence armée ces dix derniers jours, (...) et des risques encourus, la mission des observateurs de l'ONU suspend ses activités", a annoncé son chef, le général Robert Mood, dans un communiqué. Les quelque 300 observateurs présents en Syrie "arrêteront de patrouiller jusqu'à nouvel ordre", a-t-il ajouté, promettant que la mission reprendrait dès que la situation le permettrait.

Le Conseil national syrien (CNS), principale coalition de l'opposition, a averti samedi qu'un nouveau massacre se profilait à Homs, affirmant que 30.000 soldats et membres de milices pro-gouvernementales assiégeaient cette ville du centre de la Syrie. Le CNS a contacté des pays membres du groupe des Amis de la Syrie, en leur demandant d'"arrêter le massacre qui se prépare". Il a également appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à "protéger Homs et d'autres régions syriennes visées" par les forces du régime.

Le Conseil national syrien a "mis en garde l'ONU et les membres du Conseil de sécurité des dangers du silence et du manque de mesures coercitives, alors qu'un génocide et des crimes contre l'humanité sont en train d'être commis".Le régime de Bachar al-Assad, a ajouté le CNS, "profite de la division de la communauté internationale" pour obtenir "le temps qu'il souhaite" afin d'écraser la contestation née en mars 2011.


Toute l'actu International

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?