En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Les trois jidahistes français qui ont provoqué un carnage depuis lundi sont une unité partiellement coordonnée. Leur parcours nous amène à parler du Yémen, l'un des pays les plus phagocytés par al-Qaïda qui a réussi à réexporter sa violence en France.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire