Les FARC seraient prêtes à libérer le journaliste Roméo Langlois

La guérilla marxiste des Farc a proposé de libérer le journaliste français Roméo Langlois, capturé le 28 avril en Colombie, pour le remettre à la Croix-Rouge en présence d'un représentant du président français François Hollande.

Charlotte de Beauvoir
Le 13/05/2012 à 20:50
Mis à jour le 13/05/2012 à 22:48

La délégation humanitaire confirme l'information par la voix de l'un de ses représentants en Colombie.

Correspondant de la chaîne France 24, Roméo Langlois, 35 ans, a été capturé lors d'un combat entre les Farc et une brigade de l'armée qu'il accompagnait pour un reportage sur une opération anti-drogue dans le département de Caqueta, fief de la guérilla dans le sud du pays.

La rébellion l'avait initalement qualifié de "prisonnier de guerre", au motif qu'il portait un casque et un gilet pare-balles de l'armée, liant sa remise en liberté à l'organisation d'un débat sur l'information en Colombie.



Toute l'actu International

La question du jour

Etes-vous pour l'instauration d'un forfait aéroport pour les taxis?