En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le

PARIS (Reuters) - Les familles des huit otages français détenus par des groupes islamiques au Sahel ont exprimé leur inquiétude après l'annonce...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • toxirider
    toxirider     

    Nous imaginons la détresse des familles, l'angoisse dans laquelle elles se trouvent...
    celà dit il ne faut pas parler comme celà; la france met tout en oeuvre pour leur libération; malheureusement,il peut arriver qu'il y ait des morts sans que ce soit la faute de quelqun; les forces spéciales ne peuvent pas tout réussir; nous ne sommes pas dans une fiction où tout est toujours "bien qui finit bien"; il faut que tous les ressortissants présents dans ces pays comprennent bien les dangers qu'ils courrent à rester là bàs et reviennent en métropole si ils le peuvent....

  • kigali
    kigali     

    Il ne semble pas que la visite de Francois Hollande a Alger ait fait bouger Bouteflika sur le Sahel. Les algériens ont été très contents de se débarasser du GIA en l'exportant chez ses voisins. Nous avons joué avec le feu en Libye (merci BHL) et nous supportons les conséquences de la chute de Khadafi.

  • zipo75
    zipo75     

    Les français sont au Mali pour la guerre ,alors les otages vont être encombrant pour les terroristes . Pourquoi ils les garderais en vie?

  • kigali
    kigali     

    Il aurait fallu laisser le temps à Fabius de récupérer de son décalage horaire.

  • kigali
    kigali     

    Qu'allons nous faire dans ce foutoir ? Nous mettons en danger la vie de nos otages tout en étant incapable à terme de stabiliser la région du Sahel. Le coup de pied dans la fourmilière que peuvent mener à bien ponctuellement nos forces spéciales ne détruira pas les fourmis qui continuent de bénéficier de la bienveillance des algériens. Un spécialiste du renseignement disait que seuls les tchadiens pourraient résoudre (partiellement) le problème mais que l'inconvénient est qu'ils "tueraient tout le monde" en laissant des charniers derrière eux. Les tchadiens sont taquins. En plus ils sont engagés en Centre Afrique.

  • UN PETIT CIERGE
    UN PETIT CIERGE     

    PRIONS AUSSI POUR QUE TOUS NOS AUTRES OTAGES RESTENT EN VIE

  • deja un
    deja un     

    deja un d executé par ses geoliers,nos neuneus vont dans le mur

  • TACTIQUE DU GENDARME
    TACTIQUE DU GENDARME     

    CA PASSE OU CA CASSE.PEUT ETRE SUR LES CONSEILS DE FABIUS DE RETOUR DE ZANZIBAR.C'EST VRAI QUE FABIUS LUI N'A PAS PEUR DU SANG DES AUTRES

  • albert1
    albert1     

    TOUS ICI NOUS PARTAGEONS VOTRE ANGOISSE .NOUS ESPERONS QUE TOUS SORTIRONT SAINS ET SAUFS DE CETTE TERRIBLE EPREUVE.

  • 22 les v'la
    22 les v'la     

    Si les otages venaient à être exécutés, le responsable est connu et devra en assumer les conséquences!

Votre réponse
Postez un commentaire