En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Les avions du futur pourraient carburer à la sciure
 

par Jean Décotte TOULOUSE (Reuters) - Produire du kérosène avec de la sciure de bois ou de la paille de blé : tel est l'objectif de chercheurs et...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

17 opinions
  • fifirififi
    fifirififi     

    Je propose le pet : cela relancerait la productions des haricots blancs, des salsifis et des flageolets

  • diogene12
    diogene12     

    le methane des bovides , c'est bien aussi.
    la graisse de lampan et l'huile de coude, encore mieux et le fluide glacial , aussi.
    Incroyable...

  • dzirya
    dzirya     

    intox toujours, effet d'annonce, PUIS QUOI ENCORE ? SCIURE DE QUOI DE BOIS ? MAIS ÇA VA METTRE LE FEU... TOUT ÇA POUR NOUS DIRE PLUS BESOIN DE PETROLE, JE SUIS BETE JE LE SAIS, ON NOUS BOMBARDE DE FAUSSES NOUVELLES, ON NOUS PREND POUR DES CONS.ET NOS ACHATS ON POURRA LES PAYER AVEC DES GRAINS DE SABLES ? a quand la bonne nouvelle ?

  • ..Blackjack21..
    ..Blackjack21..     

    Cette coopération est une bonne chose et un bon exemple de création de tissu industriel mais n'est aucunement une solution de grande échelle car les usine où H2 est un déchet ne courent pas les rues. Le second inconvénient est que si l'usine fait faillite, la centrale s’arrête faute de combustible.

  • pyram
    pyram     

    et si on faisait des avions a pédales,en plus on resterait en forme.

  • yi2d
    yi2d     

    L'Usine Nouvelle n°3122
    La première centrale à hydrogène est lancée en Italie Par Ana Lutzky - Publié le 14 août 2009, à 15h06 énergies renouvelables, Italie © Enel Le groupe énergétique italien Enel a annoncé le démarrage de la première centrale électrique italienne fonctionnant à hydrogène, à Fusina près de Venise. « Les habitants de Venise et de ses environs ont été les premiers au monde à recevoir l'énergie produite par le plus grand établissement à émission zéro de taille industrielle » se réjouit dans un communiqué l’énergéticien Enel. Les turbines de sa toute nouvelle centrale de Fusina fonctionnent avec de l'hydrogène pur comme combustible, et ont la particularité de recycler l’hydrogène qu’émet le complexe pétrochimique voisin de Marghera, dont l'usine Polimeri Europa du groupe Eni. Pas moins de 6 000 tonnes d'hydrogène par an seront ainsi livrées, via un pipeline de quatre kilomètres. La centrale affiche une puissance de 12 MW. Une puissance comparable à celle d'un petit parc éolien.Sans commune mesure, la puissance d'un EPR est de 1600 MW, par exemple. A cette production primaire, s'ajouteront 4 MW issus de l'utilisation de la vapeur d'eau, qui sera conduite vers la centrale à charbon voisine, afin d'alimenter partiellement la turbine. Cela représente un rendement global flatteur de 43 %, à comparer aux 30 à 45 % de rendement d'une centrale à charbon. Mais surtout, l'installation épargnera le rejet dans l'atmosphère de l'équivalent de 17 000 tonnes de CO2, puisqu'elle émettra avant tout... de la vapeur d'eau ! Seule inconnue, le prix du kWh sur lequel Enel ne communique pas encore. Prochain défi à relever : celui des Nox. En collaboration avec General Electric, qui fournit à Enel la turbine et la chambre de combustion, les ingénieurs tentent d'optimiser le système d'injection d'air, afin de minimiser la formation de monoxyde et de dioxyde d'azote. Cette centrale fait partie du projet Hydrogen Park, soutenu par la région de la Vénétie et le Ministère de l'environnement à hauteur de 4 millions d'euros, dont le but est de promouvoir la recherche dans cette zone sur les technologies de l'hydrogène, ajoute le communiqué.

  • fab03
    fab03     

    Des avions avec des granules à bois.Comme ça lors d'un crash tou sera recyclé rien de perdu.Un grand BRAVO pour nos cherceurs!!!!!

  • arriba
    arriba     

    AVEC DE L'EAU BENITE.

  • que j'aime entendre le doux murmure
    que j'aime entendre le doux murmure     

    bonne idée, comme ça une fois crashé il n'y aura plus qu'a compacter la sciure pour en faire de z'olis cercueils écologzique.

  • LBH
    LBH     

    José Bové qui a fait des émules jusque dans l'aérospatiale avec ses toilettes sèches. Comme quoi....

Lire la suite des opinions (17)

Votre réponse
Postez un commentaire