En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Yoann Barbereau lors de sa conférence de presse, le 10 novembre, à Nantes.
 

Ancien directeur de l'Alliance française d'Irkoutsk, en Sibérie, Yoann Barbereau est rentré en France mercredi, au terme de deux ans et demi d'une histoire à rebondissements, qui s'est achevée par une très longue cavale. Récit. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Fabien Marie
    Fabien Marie     

    "Konpromat" Vraiment ?
    Le selfie à l'origine du scandale ne comporte nulle équivoque en matière de pédophilie (voir lien)
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quand-envoye-special-sur-france-2-198744
    On légifère en France sur l'âge auquel un enfant ne peut donner son consentement pour un acte sexuel MAIS on accepte des photos extrêmement choquantes du moment que le scandale a lieu en Russie et pas en France...
    D'autre part, si Yoann Barbereau n'avait rien à se reprocher pourquoi fuir le 11 septembre 2016 en plein procès ?
    L'affaire peu médiatisé en Russie - quoiqu'en disent les médias - est en train de passer à la vitesse supérieure.
    Enfin, que dire des exigences de Barbereau : rendez-vous avec le président et la demande d'indemnisation par le Quai d'Orsay. C'est délirant sauf à vouloir que les diplomates le "donnent" à la Russie.

    Pour terminer, les journalistes devraient vraiment CORRECTEMENT se renseigner et prendre beaucoup de pincettes dans leurs articles avant que toute cette histoire ne leur pète à la figure et d'être ridicules une fois de plus...

  • Fabien Marie
    Fabien Marie     

    "Konpromat" Vraiment ?
    Le selfie à l'origine du scandale ne comporte nulle équivoque en matière de pédophilie (voir lien)
    https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/quand-envoye-special-sur-france-2-198744
    On légifère en France sur l'âge auquel un enfant ne peut donner son consentement pour un acte sexuel MAIS on accepte des photos extrêmement choquantes du moment que le scandale a lieu en Russie et pas en France...
    D'autre part, si Yoann Barbereau n'avait rien à se reprocher pourquoi fuir le 11 septembre 2016 en plein procès ?
    L'affaire peu médiatisé en Russie - quoiqu'en disent les médias - est en train de passer à la vitesse supérieure.
    Enfin, que dire des exigences de Barbereau : rendez-vous avec le président et la demande d'indemnisation par le Quai d'Orsay. C'est délirant sauf à vouloir que les diplomates le "donnent" à la Russie.

    Pour terminer, les journalistes devraient vraiment CORRECTEMENT se renseigner et prendre beaucoup de pincettes dans leurs articles avant que toute cette histoire ne leur pète à la figure et d'être ridicules une fois de plus...

  • virgile999
    virgile999     

    Quand il dit s'être rapproché du Maire d'Irkoutsk...A mon avis il faut comprendre qu'il était en train de le "recruter" au sens DGSE du terme...

  • Bouchou03
    Bouchou03     

    Comment peut-on être assez naïf, à ce point innocent pour imaginer une seule seconde s'être sauvé au nez et à la barbe du FSB? La suite risque d'être "croquignolesque..."

    aurelien clair
    aurelien clair      (réponse à Bouchou03)

    Oui bien sûr parce que ça n'est jamais arrivé auparavant. Arrêtez de lire sputniknews.

Votre réponse
Postez un commentaire