En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
S&p devrait publier en janvier son rapport sur les notes des pays de la zone euro
 

LONDRES (Reuters) - Standard & Poor's devrait publier en janvier son rapport très attendu sur les notations de 15 pays de la zone euro, ont...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • 20122012
    20122012     

    echec de 5annees de sa politique

  • .realiste
    .realiste     

    la France ne vit pas que de services et de restauration, ce qui fait la richesse d'un pays c'est sa capacité a produire des produits manufactures et quelques services pour y aider or nous ne produisons plus rien a forte valeur ajouter depuis les années 70 et la France s'endette et s'appauvrie de plus en plus grâce à notre politique libérale européenne de dumping qui créait la misère et la profusion de boulot mal remunere la fance tire vers le bas depuis 5 ans de plus en plus

  • Pshitt
    Pshitt     

    une revalorisation de la grille salariale, avec une hausse moyenne des salaires de 3,04 % ;
    la création d'une prime TVA pérenne (prime égale à 2 % du salaire brut, avec un plafond à 500 euros) ;
    l'augmentation du nombre de jours de congés par an, avec deux jours fériés supplémentaires ;
    la création d'une mutuelle opérationnelle au 1er janvier 2011.

    Avant la mise en place de la TVA à 5,5 % dans la restauration, le secteur détruisait massivement des emplois : entre début 2008 et juin 2009, 14 000 emplois ont été détruits.



    Aujourd'hui, et malgré une crise sans précédent qui a fait chuter la fréquentation des cafés-restaurants, les résultats en matière d'emploi sont au rendez-vous :
    29 500 emplois ont été créés dans le secteur "Hôtels cafés restaurants" entre juillet 2009 et juin 2010, dont 26 700 emplois pour les
    activités de restauration au sens strict ;
    la restauration est le secteur numéro 1 pour la croissance de ses effectifs : 4 % de hausse sur un an (juillet 2009 à juin 2010), soit un rythme quatre fois supérieur au secteur tertiaire marchand (+ 1 %).

    Ça fait plaisir de donner des infos

  • gahyu
    gahyu     

    Pshitt

    Si la tva a 5.5% est si penible pour les petits troquets, pourquoi avoir lobbyie a fond sur Chirac et consorts pour l'obtenir ?? Si elle vous coute si cher que cela, lobbyiez maintenant pour qu'on la repasse a 19.6%, cela sera peut-etre plus avantageux !!
    La tva a 5.5% etait sensee favoriser l'embauche dans la restauration. Or, les chiffres le montrent, la tva a 5.5% n'a pas eu l'effet escompte sur l'emploi dans la restauration.

  • Pshitt
    Pshitt     

    Je voudrais simplement te parler de la restauration.
    Sans la TVA a 5.5% tous les petits restos auraient fermes.
    Avec cette fameuse TVA A 5.5% Ils ont obligé les petits troquets à augmenter le personnel à leur prendre une mutuelle à leur donner une prime .
    Quand on ne connait pas les sujets on évite d'en parler.
    Mais il est plus simple de colporter les mensonges que de se renseigner.
    Amicalement
    Tu peux te renseigner tout ce qui est écrit est vrai.

  • sumsan
    sumsan     

    Pour la politique économiquue désastreuse de LA france on attend le:EEE.
    Merci pour le bouclier fiscal,LA tva à 5.5 pour les restaurateurs,exonérations de charges.
    on ne peut être qu'en déficit avec autant de mauvais choix et d'incompétence.
    Des milliards qui ne sont pas rentrés dans les caisses de l'état.

Votre réponse
Postez un commentaire