En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les soutiens de Serge Atlaoui demandent au PSG d'annuler sa tournée en Indonésie.
 

L’avocat du Français condamné à mort en Indonésie et l’association "Ensemble contre la peine de mort" demandent au club de foot parisien de faire pression sur le pays. Le PSG entretient des partenariats importants avec l’Indonésie, où Serge Atlaoui est emprisonné depuis dix ans.

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • yannick29
    yannick29     

    Le probleme c'est que la peine de mort est en vigueur au Quatar. Quiconque serait arreter pour traffic de drogue subirait le meme sort. ON voit donc mal comment le PSG pourrait supporter Serge Atlaoui!

  • yannick29
    yannick29     

    Le probleme c'est que la peine de mort est en vigueur au Quatar. Quiconque serait arreter pour traffic de drogue subirait le meme sort. ON voit donc mal comment le PSG pourrait supporter Serge Atlaoui!

  • jeanpierrecanot
    jeanpierrecanot     

    Il est lamentable et odieux que l'on puisse mettre en balance une seule vie humaine aussi modeste soit elle et des intérêts économiques quelle que soit leur importance.

    Ceci montre bien au passage que le sport est tombé bien bas, passant d'élément culturel qu'il était et devait rester à un élément bassement matériel où tous les coups sont permis au mépris de la dignité et de la vie humaines.

  • papi54
    papi54     

    moi qui suis pour la peine de mort je ne vois pas pourquoi le PSG refuserai de jouer la bas nous n'avons pas le droit d'interférer dans la justice d'un pays souverain ou alors il faut qu'hollande menace de représailles économiques les EU,la Chine, et tous les pays Arabes,l'Inde a qui nous vendons nos rafales

Votre réponse
Postez un commentaire