En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le preésident de la constituante tunisienne suspend ses travaux
 

TUNIS (Reuters) - Le président de l'Assemblée nationale constituante tunisienne (ANC) a annoncé mardi soir la suspension des travaux de la chambre...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • PAPYMOUGEOT46
    PAPYMOUGEOT46     

    Aussi l,immigration des Tunisiens chez Nous! ça fera 2 heureux les Tunisiens s,ils peuvent vivre dans leur beau pays et nous qui n,avons plus de sous pour acueuillir toute la misère du maghreb !

  • bigom
    bigom     

    Par Sghaïar Ouled-Ahmed ,poète tunisien
    Mon pays est rigoureusement cadencé comme une horloge. Nous sommes tous ses aiguilles. C’est le membre qui élit le groupe.
    1/ Nous parlons d’Etat Civil Républicain, ils parlent de dynastie de Khilafah.

    Nous parlons d’Etat de droit, de droit positif, ils parlent d’imposer la chariaâ du droit divin.

    Nous parlons de l’alternance pacifique de prise du pouvoir, ils parlent de souveraineté accordée par dieu.

    Nous parlons de démocratie, ils parlent de conseil de palais (Choura).

    Nous, nous rêvons de bâtir une nation pour les citoyens, eux s’apprêtent à monter une bergerie pour des sujets enclins.

    Nous, nous croyons à l’égalité entre les citoyens, eux divisent le peuple en croyants et impies, en compagnons du prophète et tribu Koraïchite dressées contre le prophète qu’il convient de raser.

    Nous, nous croyons en l’égalité des sexes, eux considèrent la femme comme un être inachevé tant par la raison manquée que par la foi insuffisante.

    Nous, nous regardons le visage de la femme pour la distinguer de l’homme, eux ils reconnaissent la femme seulement par la pierre dressée sur son tombeau.

    Nous, nous croyons au développement humain, eux s’emploient à abattre le tiers des gens pour corriger les deux tiers selon la règle sacrosainte.

    Nous, nous considérons l’insurrection contre un tyran comme une révolution populaire, eux considèrent que la contestation du gouvernant comme un acte impie (Haram) selon la chariaâ.

    Nous, nous vivons sur la rive de méditerranée au nord de l’Afrique, eux, vivent dans no man’s land du désert arabique en Asie, connu sous le nom de désert du désert.

    Nous, nous déployons un étendard rouge et blanc brodé au centre par une Etoile et un croissant, eux, brandissent un pavillon de corsaire noir portant la figure d’une épée tranchante.

    Nous, nous marquons le début de notre histoire à partir cinq mille ans et même au delà, pour eux notre histoire commence seulement il y a treize siècles c’est-à-dire depuis la razzia de Okba ibn Nafaa sur Kairouan.

    2-A partir de là, et tenant compte des évènements de violence, de terrorisme et d’assassinats politiques qui se déroulent sous nos yeux sur notre sol, avec une complicité manifeste sans l’ombre d’un doute du gouvernement ,provisoire notre peuple en devient deux peuples dans un seul et même pays … Jusqu’à présent. Avant l’éclatement de cette petite Tunisie et son éparpillement en mille morceaux à l’instar du Soudan, de l’Irak ou de l’ex Yougoslavie.
    Nous sommes bien en état de guerre. Une guerre menée par un gouvernement illégitime imposée à un peuple démuni, qui a choisi la manifestation pacifique et le sit-in pour redresser notre révolution déviée. Notre révolution qui a eu pour seuls slogans : « la liberté et la dignité » s’est vue confisquée et détournée vers une question religieuse immédiatement appuyée par une dictature, sans prélude. Et si ce n’était qu’une guerre interne entre tunisiens seulement, il ne fait aucun doute que la question aurait été vite tranchée en faveur des objectifs de la révolution en seulement quelques mois. Seulement il s’agit d’une guerre appuyée par des régimes d’Orient rétrogrades mais aussi et hélas par quelques régimes occidentaux démocratiques.
    Votre excellence les souverains et les présidents dans le monde :
    Maintenant, que vous avez pris connaissance par la voix du peuple tunisien révolté et pacifique, ce qui vient d’être exposé, il nous revient de vous interroger si réellement il y a un quelconque intérêt pour vous, pour vos peuples que le sang des tunisiens coule au nom d’une certaine métaphysique au plus bas de ses niveaux cognitifs. Et si, vos lois permettent aux gouvernants de mettre la main sur les droits d’auteur des livres saints, de les plagier à leur compte pour subjuguer leurs peuples à volonté comme des dieux au-dessus de l’audit. Dans l’espace de vos réactions, acceptez nos regrets les plus contrariés de ne pas être en mesure de vous inviter à la cérémonie de déclaration de la Tunisie en tant qu’état civil républicain démocrate. Cet évènement devra intervenir dès que nous parvenons à renvoyer l’internationale de la fratrie des islamistes à leur exil.

    Un exil qui n’a rien à envier aux repaires des espions et des mercenaires.

  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    1.La constitution doit établir les limites du pouvoir protectrices de l’intérêt général
    2.Notre constitution a été écrite par des élus et des hommes exerçant le pouvoir
    3.Il y a conflit d’intérêt : celui qui a le pouvoir ne doit jamais déterminer les limites de son propre pouvoir
    4.Toute personne intéressée au pouvoir ne doit pas participer à la rédaction de la constitution
    5.La constitution doit donc être écrite par le peuple puis votée par lui.
    - Ce n’est pas aux hommes au pouvoir d’écrire les limites de leurs propres pouvoirs.
    Pour que le peuple puisse écrire sa constitution, il devra confier cette tâche à une Assemblée Constituante.
    Pour désigner les membres de cette assemblée il ne faudra pas passer par l’élection qui est anti-démocratique, mais par le tirage au sort. C’est par cette étape primordiale que passe le combat contre tous les abus de pouvoir.
    Conférences de Mr Chouard pour plus d'explications.

Votre réponse
Postez un commentaire