En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le parti de vladimir poutine obtiendrait 238 sièges sur 450
 

MOSCOU (Reuters) - Le parti de Vladimir Poutine Russie unie devrait obtenir 238 des 450 sièges à la Douma après les élections législatives de...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Vauker
    Vauker     

    Je suis français et je suis contre la démocratie. Je ne vois pas ce qu'il y a de moralement supérieur à être démocrate! Vous semblez être très à cheval sur la démocratie mais, en réalité, vous ne savez pas ce que vous dîtes et répétez ce que vous a appris l'école républicaine de désinformation et d’ignorance qui laisse sortir chaque année au mieux des incultes, au pire des illettrés mais tous avec des cerveaux limités aussi bien sur le plan de la logique que sur le plan cognitif et gangrénés par la bêtise et des passions infantiles. Votre réflexion est parcellaire et emprunt de tous les poncifs habituellement véhiculés par le Système totalitaire démocratique. Car il faut bien se rappeler que la démocratie est pervertie dans son essence même et ne peut terminer qu'en pouvoir totalitaire. Platon avait déjà noté dans son Livre VIII et IX de "La République" que de la démocratie naît la tyrannie, l'idée directrice étant que la liberté qui caractérise la démocratie est un piège car elle amène, de par ses excès, son contraire. Platon montre le passage de l'oligarchie ploutocratique à la démocratie puis de la démocratie à la tyrannie. Et lorsque l'on songe à l'Histoire de l'occident - et plus généralement du monde aujourd'hui mondialisé - on ne peut que louer l'intelligence de Platon. Mais plus récemment, ce sont les premiers défenseurs de la démocratie qui constatèrent que la démocratie ne pouvait exister. Tocqueville dans "De la démocratie en Amérique" écrivait que "non seulement la démocratie fait oublier à chaque homme ses aïeux mais elle lui cache ses descendants et le sépare de ses contemporains ; elle le ramène sans cesse vers lui seul et menace de le refermer enfin tout entier dans la solitude de son propre coeur". C'est d'ailleurs la raison essentielle pour laquelle l'entreprise libérale qui a besoin d'un individualisme forcené pour fonctionner est inséparable de la démocratie. La démocratie, loin de favoriser le peuple car il eut fallu que le peuple n'ait pas à se focaliser sur les conditions matériels de l'existence, encourage avant tout les pires malfaisants. Le problème de la démocratie c'est que l'ambitieux est par nature ennemi de l'ambitieux. C'est pourquoi la démocratie ne peut terminer que par la guerre de tous contre tous, la guerre civile ou bien le despotisme d'un petit groupe d'ambitieux. Dès l'origine, les révolutionnaires savaient que les idées des Lumières étaient bancales et inapplicables et ils l'avouèrent. Ainsi pour Kant, la démocratie est obligatoirement despotique. Pour Hegel et Hobbes, elle est impossible en pratique. Et pour Rousseau, elle est même contre-nature! Il lâchera cette formule sans appel : "Il n'a jamais existé de véritable démocratie, et il n'en existera jamais." Aussi, dans un tel contexte, l'avènement de la démocratie ne s'explique que par la volonté d'une infime minorité, l'oligarchie financière mondiale, d'imposer ses vues et surtout de préserver ses intérêts.

  • MIRKO64
    MIRKO64     

    QUAND IL Y AURA UNE VERITABLE DEMOCRATIE ET DES ELECTIONS SANS MAGOUILLE LES POULES AURONT DES DENTS !!!!!!!!

  • lechouca
    lechouca     

    depuis des mois les journalistes français dénoncent le manque de démocratie en russie,mais ce matin rien.
    la russie plus démocratique que la france

Votre réponse
Postez un commentaire