En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le meurtre d'un employé de commissariat australien, un acte terroriste ?
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • direvrai
    direvrai     

    direvrai 03/10/2015 à 18h50
    Bien sûr que c'est un acte terroriste, et le fait que mon commentaire ait déjà été supprimé par les modérateurs dont on sait d'où ils sévissent le prouve encore plus.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Ça devient un fléau aussi grave qu'une maladie contagieuse cette débilité religieuse abêtissante qui pousse à tuer sans se poser de questions sur la pertinence de ses actes.
    La logique du terroriste est si dévoyée qu'il trouve normal d'assassiner des gens qui ne lui ont même pas fait de mal ou sont de parfaits innocents quoi qu'en disent ses commanditaires.

  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Qu'est-ce qu'un Irakien fout en Australie ? Il a du arriver en tant que réfugié, tout petit et voilà comment il remercie sa nation d'accueil.

  • Titane
    Titane     

    Pas d'amalgame .
    Un déséquilibré.
    Discrimination.
    Première parole des journalistes et Socialistes pour minimiser mais cela ne fonctionne plus.

  • Jean Jacques chollez
    Jean Jacques chollez     

    En France, le qualificatif employé est déséquilibré.. Jamais ce ne sont des actes terroristes, juste des faits divers...les australiens savent très bien les dangers qu'ils encourent... et réagissent de façons appropriées.

    direvrai
    direvrai      (réponse à Jean Jacques chollez)

    Parce que les Français savent que les politiciens sont responsables en partie, de ce que nous subissons, alors ils tentent de minimiser les faits, mais nous ne sommes pas dupes.

Votre réponse
Postez un commentaire