En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
La construction de la clôture anti-migrants entre la Hongrie et la Serbie, à Asotthalom, le 31 mai 2016
 

Le maire d'extrême droite d'un petit village hongrois à la frontière avec la Serbie, qui s'était déjà illustré sur les réseaux sociaux pour ses prises de position ultranationalistes, veut bannir les musulmans et les homosexuels de sa commune. Mais il se dit prêt à accueillir les "Européens chrétiens".

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Guillaume R
    Guillaume R     

    Pour ceux qui disent OUI aux migrants, une seule condition obligatoire offrir votre chambre, votre frigo, et votre femme, voilà un signe de solidarité pour ceux qui sont d'accord avec le projet migrants mais que l'on ne me l'impose pas

  • Google-110084903132911032810
    Google-110084903132911032810     

    L'europe de toutes les nations qui veulent la meme chose, c'est une utopie. Ces migrants devraient donc venir chez nous, qui sommes acceuillants !

Votre réponse
Postez un commentaire