En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Législatives: les Espagnols aux urnes, prêts à un grand saut vers l'inconnu

Mis à jour le
Le Premier ministre espagnol Mariano Rajoy vote, à Madrid, dimanche 20 décembre 2015.
 

Les Espagnols votent ce dimanche pour des élections législatives marquées par l'arrivée des nouveaux partis Ciudadanos et Podemos. Ce scrutin, au résultat incertain, pourrait mettre fin à une longue ère de bipartisme. Les premiers résultats sont attendus vers 22h30.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • GOGGOS
    GOGGOS     

    tiens; Il existerait en Europe des pays ou les élections à un seul tour permettent la représentation légitime de tous les électeurs.
    Ce n’est pas en France car podemos et autres seraient éliminés au 2° tour.
    Et la France donne des leçons de démocraties au monde. (sic)

  • walter-walt
    walter-walt     

    Les riches en Espagne ,vont devoir partager mieux les richesses ,comme en France sa devrait être pareil ,en temps de crise ,les riches ne fond plus marché l'économie ,alors les jeunes vont faire de la politique ,et faire des lois pour prendre l'argent là ou il ce trouve ,et surement pas chez les classe moyenne

    capit
    capit      (réponse à walter-walt)

    Juste retour a l'équilibre
    il y a en Espagne un très tres grand nombre d'entreprises Francaise. Leur culture d'entreprise et décrochage des marches s'est largement exporté un ingénieur 800€ omeoprozol 2.5€ en france plus de 10€ hors mis les médicaments. Les prix sont les mêmes l'électroménager +30% sur un frigo américain 1500€ dur dur pour eux en Espagne.

  • sonntag
    sonntag     

    avec podemos c'est la ruine assurée

Votre réponse
Postez un commentaire