En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La marine syrienne bombarde lattaquié
 

par Khaled Yacoub Oweis AMMAN (Reuters) - Vingt-quatre personnes ont trouvé la mort dimanche dans le pilonnage de Lattaquié, premier port de Syrie,...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Terville
    Terville     

    Un décret publié discrètement au Journal Officiel le 1er juillet ajoute à la liste des armes utilisables par les forces de l’ordre une arme de guerre : le fusil à répétition de précision calibre 7.61 x 51 mm Ultima Ratio.

    C’est en toute discrétion et sans un mot dans les médias que François Fillon et Claude Guéant ont apporté un changement non négligeable à la politique de maintien de l’ordre en France. Le décret ajoute à la liste des armes, dont la loi autorise l’utilisation dans le cadre du maintien de l’ordre, une arme destinée aux tireurs d’élite.

    Oubliées les grenades lacrymogènes, balles en caouchouc (dites « défensives ») etc. Oubliés les gadgets, comme le Taser qui ont défrayé la chronique à leur apparition car leur non létalité était sujette à caution. Les débats sémantiques et querelles de médecins légistes sont dépassés !

    La liste publiée au JO le 1er juillet dernier introduit en effet une arme qu’il n’est pas possible de ne pas qualifier de létale : c’est un fusil de guerre tirant des munitions réelles.

    A l’article 3 on peut lire :

    En application du V de l’article R.431-3 du code pénal (…) est susceptible d’être utilisée pour le maintien de l’ordre public, à titre de riposte en cas d’ouverture de feu sur les représentants de la force publique, celle mentionnée ci-après : Fusil à répétition de précision de calibre 7,62x51mm et ses munitions.

    Ce type de fusil n’est pas inconnu, le GIGN en dispose déjà et l’a baptisé Ultimat Ratio, d’après la devise que Louis XIV faisait graver sur ses canons : ULTIMA RATIO REGUM, l’armument ultime des rois.

    Il faut croire que notre mini-roi redoute de se trouver rapidement à cours d’arguments…

    http://www.legifrance.gouv.fr/jopdf/common/jo_pdf.jsp?numJO=0&dateJO=20110701&numTexte=17&pageDebut=11269&pageFin=11270

    source : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fillon-autorise-le-tir-a-balle-98955?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+agoravox%2FgEOF+%28AgoraVox+-+le+journal+citoyen%29

  • Terville
    Terville     

    Les documents Takieddine, dont Mediapart a commencé la publication le 10 juillet, dévoilent la vérité de la présidence de Nicolas Sarkozy. Et cette vérité est sale. Ayant pour fil conducteur l’argent noir des ventes d’armes, cette documentation sans précédent dans l’histoire de la République met à nu un système dont l’intérêt financier est le seul mobile, au détriment des lois en vigueur et de la morale publique.

    Ces pratiques ou ces tentations ont toujours existé, et les affaires politico-financières qui ont terni les présidences de François Mitterrand et de Jacques Chirac en témoignent abondamment. Mais jamais elles n’avaient été installées avec tant d’ampleur au cœur du pouvoir comme le démontrent nos révélations qui attestent la place centrale occupée par Ziad Takieddine dans le dispositif sarkozyste. Jamais elles ne s’étaient étendues à ce point jusqu’à contaminer le sommet de l’Etat, ses règles fonctionnelles et ses usages administratifs. Telle est la révélation des documents Takieddine : la promotion de la corruption au cœur du pouvoir exécutif.

    La suite ici : http://www.gaullisme.fr/2011/08/14/les-documents-takieddine-ou-la-sale-verite-du-sarkozysme/

Votre réponse
Postez un commentaire