En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des cercueils de victimes du naufrage, dans un hangar de l'aéroport de Lampedusa, le 5 octobre.
 

Le président du conseil italien Enrico Letta et le président de la commission européenne, José Manuel Barroso, se sont rendus sur l'île italienne de Lampedusa, ce mercredi, près d'une semaine après le naufrage qui a coûté la vie à plus de 300 migrants.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • felicie
    felicie     

    De plus en plus curieux... On (les italiens ? l'Europe ?...) va aller jusqu'où dans la mascarade de la culpabilité et la compassion déplacée ? Cessons donc de faire fonctionner l'appel d'air que constituent nos droits sociaux étendus à l'univers, et plus personne ne viendra se noyer entre les ports africains et les plages de chez nous !

  • Carambar
    Carambar     

    les 1 milliard d'africains vont en rêver : funérailles nationales quelle publicité ! ____ venez on vous accueille en grand morts et vivants !!!

Votre réponse
Postez un commentaire