En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le Premier ministre Habib Essid parle au Parlement tunisien, le 5 juin 2015.
 

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Richardhautesavoie
    Richardhautesavoie     

    Merci Nicolas après cette fais financer sa campagne il tue leurs président et fout le zouk au moyenne orient et après on pleure...

  • SANS DROITS NI PAROLES
    SANS DROITS NI PAROLES     

    Encore un mur de la honte. Construire un mur ne changera rien. Et puis, il faut réellement méditer sur la question "Qui sont réellement les terroristes". Je ne suis pas convaincu que ce soit ceux que les politiques désignent. Ne pas confondre "terroriste" et "combattant". Les Occidentaux se comportent comme leurs aïeux les Nazis : ils se considèrent comme étant "supérieurs" au Monde.

Votre réponse
Postez un commentaire