En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La "troïka" revient en Grèce pour une mission à quitte ou double

Mis à jour le
Le premier ministre grec promet de nouvelles coupes dans les dépenses
 

par Dina Kyriakidou ATHENES (Reuters) - Le Premier ministre grec Antonis Samaras a promis mardi de mettre en oeuvre de nouvelles coupes dans les...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Alain du 50
    Alain du 50     

    D'accord en tout point, mais on a élu ( on en a assez entendu parlé) des obtus. On descennd dans la rue et on impose un référundum?

  • forgaia
    forgaia     

    Danger nous avons laissé des gens qui se disaient "grands économistes" mettre la main sur l'Europe et malheureusement nos dirigeants "irresponsables et imbus de leur petite personne", attirés par l'argent facile "pour eux" ont permis tout cela! N'allez pas incriminer ceux qui n'ont jamais dirigé la France, seul ceux qui sont "encore là" sont responsables de notre situation catastrophique(depuis Pompidou, celui qui a commencé, les autres ont suivi)!! Oui, si nous ne sortons pas de l'Euro ET DE CETTE EUROPE monstrueuse, jamais nous ne pourrons "reprendre" notre vie en main!Nous sommes à la merci "d'une pieuvre noire(2000 personnes)" qui est là pour nous faire vivre ou nous tuer! pour le moment, ils tuent notre économie en la déplaçant dans les pays dont le coût du travail est très bas (moyenne 250 euros), nous ne pouvons plus lutter, Sauf: En sortant de L'EURO, car même si les 2 premières années seront difficiles, nous nous en sortirons parfaitement bien, comme d'autres l'ont fait avant nous en refusant l'horreur de la Troîka (FMI,BCE,FED) banques privées qui "appauvrissent" les peuples.DISPOSONS DE NOS VIES ET NOUS NOUS EN SORTIRONS TOUS!

  • kubb
    kubb     

    Quitter l’union européenne

    Il faut sortir de l’union européenne…

    Pourquoi ? Comment ? Pour faire quoi ?

    1- Parce que la mondialisation et son prototype antidémocratique - l’union européenne - poursuivent leur spirale suicidaire.

    Leur credo : ‘libre circulation des hommes, des capitaux et des biens’ est générateur de pauvreté, de pillage économique, d’anarchie sociologique et demain de guerres civiles.

    Leurs modes d’action (bâillonnement des Peuples, suppression des frontières, délocalisations, privatisations, financiarisation, foutoir migratoire) n’ont qu’un but : casser les Peuples, détruire les Nations, étouffer les Etats.

    Cette globalisation diabolique (agrégat malsain - il faut le répéter- des internationalistes et des capitalistes) nous conduit vers une triple confrontation : le ‘trou noir’ asiatique, l’embûche islamique et l’impasse écologique.



    2- Comment sortir de l’union européenne ?

    En revendiquant l’application de l’article 49A1 du Traité de Lisbonne.

    Celui-ci admet que : ‘Tout Etat membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.’.

    Naturellement les constitutionnalistes apatrides et les européistes de tous bords ne voulaient à aucun prix du 49-A1. Mais c’était contraire au droit international public. Car, conformément aux droits universels de l’Homme, le Pacte de l’ONU de 1966 sur les droits civils et politiques stipule : “les peuples ont un droit inaliénable à disposer d’eux-mêmes”.

    Ainsi (à la demande des Anglais !) les rédacteurs du traité de Lisbonne furent-ils contraints d’inclure cette procédure au texte. Cruelle pénitence pour les européistes : cet article proroge, à leur corps défendant, le ‘compromis de Luxembourg’ exigé en 1966 par De Gaulle… qui connaissait ses classiques en démocratie et en droit des peuples !

    Donc, la fin du cauchemar européen est possible : Article 49 A1.



    3-Pour faire quoi ?

    Le contraire de la mondialisation furieuse, du traité de Lisbonne et de la pensée unique !

    C’est-à-dire : le dialogue des civilisations dans le creuset de l’ONU, la concorde et le concours de Nations indépendantes, la coopération équitable de Peuples souverains, le parrainage -in situ ! des plus faibles d’entre-eux, les échanges de tous ordres - justes et proportionnés - engagés par des Etats démocratiques efficients.

    Repli sur soi ! disent déjà les cerveaux perclus d’idéologies.

    NON ! L’ouverture au monde et le respect des Peuples… moins la pensée unique… moins l’internationalisme… moins le capitalisme.

  • 4 Août "banni"
    4 Août "banni"     

    A part les têtes des oligarques et des traitres de politicards à leurs pieds, il reste quoi à couper dans ce pays ?

Votre réponse
Postez un commentaire